Télétravailleur.euse.s

Belgaimage
Belgaimage

Il n’y a aucune bravoure à braver l’interdit, il n’y a pas davantage de faiblesse à respecter les consignes. Si on a pu, un moment, opposer les uns et les autres, l’heure est maintenant à la prise de distance, mentale comme physique. Le confinement, très pénible pour certains, ne fait pas de nous des demeurés ! On n’y était pas prédisposés, mais il faut se faire une raison : cela va durer. Le télétravail occupe l’espace sans trop de limites avec la vie privée. Il se répand comme une tache d’huile. Skype zoome même sur un coin de nos intérieurs… Il convient, car c’est meilleur...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern