Malgré le coronavirus, ce couple d’octogénaires se donne rendez-vous tous les jours à la frontière qui les sépare

DR
DR

« C’est triste, mais nous ne pouvons rien y faire », lâche Inga Rasmussen lors d’une interview accordée à la télé allemande Deutsche Welle. Alors, pour compenser le manque de son cher et tendre, cette Danoise de 85 ans prend tous les jours sa voiture pour rallier la frontière depuis sa ville de Gallehus. Côté allemand, Karsten Tüchsen Hansen, 89 ans au compteur, fait de même, mais à vélo.

>«Top Chef»: le coronavirus bouleverse la suite de l’émission culinaire de M6 et RTL-TVI

Et tous les jours, ils se retrouvent à la frontière, fermée entre les deux pays. Là, ils respectent les distances de sécurité mais passent du bon temps en discutant et en buvant un verre, comme l’explique la BBC relayée par Ulyces. Les deux octogénaires se sont rencontrés il y a de ça deux ans. Et pendant plus d’un an, ils n’ont cessé de passer leurs journées ensemble. La fermeture des frontières marque donc un coup dur pour les amoureux, alors que la crise du coronavirus bat son plein.

La Danoise et l’Allemand sont par ailleurs devenus de vraies stars locales. Et ils n’attendent qu’une chose, que la pandémie de coronavirus soit derrière eux pour pouvoir repartir en voyage.

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern