Avec le confinement, la terre tremble moins à Bruxelles

Avec le confinement, la terre tremble moins à Bruxelles
BelgaImage

Les conséquences du Covid-19 sont nombreuses, mais il y en a auxquelles on n’y pense pas forcément. Qui aurait par exemple pensé qu’en confinant la population, les sous-sols bruxellois pouvaient enfin être plus ou moins tranquilles ? Ce fait n’a en tout cas pas échappé à l’Observatoire royal de Belgique qui a relevé une baisse des mouvements terrestres, d’habitude peu perceptibles pour le commun des mortels mais bel et bien présents. Cela se voit clairement dans les statistiques depuis le début du confinement.

Une aubaine pour les chercheurs

Il faut savoir qu’en règle générale, le sol de la capitale n’est pas épargné par l’activité qui se déroule en surface. Les transports routiers, les trams, les trains et le métro font trembler en permanence les bas-fonds bruxellois. L’activité industrielle, notamment dans le sud de la région, a elle aussi sa part de responsabilité dans le phénomène. Conséquence dans les graphiques sismiques de l’Observatoire royal de Belgique : une sorte de bruit de fond continu.

Tout a changé avec le confinement. Moins de transports en commun, moins de trajets en voiture ou en camion, baisse de l’activité des entreprises… Tout cela change radicalement les relevés de l’Observatoire basé à Uccle.

« Depuis le début du confinement, nous observons un niveau de bruit sismique semblable à celui que nous connaissons généralement le week-end ou durant les périodes de congé. Une baisse qui est et de l’ordre de 30 à 50 % », explique Thomas Lecocq, sismologue de l’Observatoire au « Daily Science Brussels ». « C’est bien simple. Ce bruit a tellement diminué qu’il est maintenant, en journée, quasi similaire à celui que nous connaissons habituellement la nuit. Cela nous permet d’envisager des études qui en temps normal ne seraient pas envisageables, précise le Dr Lecocq. Nous sommes actuellement capables de déceler des événements très faibles, comme certains petits tirs de mine dans les carrières du pays », précise-t-il.

 
  • Le tueur n’a laissé aucune chance à Xavier Baligant. «
Malchance
» ou assassinat
?

    Meurtre de Xavier Baligant: un mystérieux SMS pour résoudre ce cold case?

    Été 2011 : Xavier Baligant est tué sur une aire d’autoroute française. Depuis, les enquêteurs font chou blanc. L’avocat de la famille demande une nouvelle expertise du téléphone de la victime, le dernier message reçu pouvant être un rendez-vous avec son meurtrier.

  • Même soutenu par Barack Obama, Joe Biden n’enflamme pas les foules américaines... mais les rassure.

    Joe Biden: nouveau cap pour l’Amérique?

    En tête dans les sondages, le candidat démocrate semble bien placé à 90 jours de l’élection présidentielle du 3 novembre. Plus posé mais aussi plus fade que Donald Trump.

  • OUVERTURE 20200707 Frou-frou Seine-4853

    Christine Bravo: «Ma vie au fil de l’eau»

    Christine Bravo se raconte au fil de l’eau, à bord du « Frou-Frou », un bateau qu’elle a rénové et sur lequel elle organise des croisières thématiques. De nos envoyées spéciales à Paris, Sophie Lagesse (texte) et Ingrid Otto (photos).

Signé duBus
Signé Stéphane Bern