Les plus âgés sacrifiés

BelgaImage
BelgaImage

Qui aurait pu imaginer pareille souffrance au XXIe siècle ? Personne. Mais qui aurait dû prévoir une telle situation et anticiper ? Un jour, forcément lointain, lorsqu’une commission d’enquête puis la Justice auront fait leur boulot, on désignera les responsables. En Belgique, au cœur de la crise du coronavirus, on sacrifie purement et simplement les plus âgés. Considérés comme « non prioritaires », ils ne sont plus admis dans les services d’urgence débordés et sont priés d’agoniser dans leur maison de retraite où, entre autres choses, l’oxygène manque. On ne compte...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Abus sexuels: le grand déballage

    Belgaimage

    Les affaires se multiplient. Les masques tombent. La parole se libère, pouvant aussi ouvrir la porte aux mensonges et règlements de comptes. Une révolution !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern