À la télé ce soir: «Il faut sauver le soldat Ryan» ou «Harry Potter et la Coupe de feu» (vidéos)

Belgaimage
Belgaimage

« Il faut sauver le soldat Ryan », à 20h00 sur AB3

Le 6 juin 1944, sous les feux de l’artillerie allemande, les troupes américaines débarquent en Normandie. En quelques instants, le capitaine Miller voit sa compagnie décimée, avant de se voir confier la mission de ramener sain et sauf le soldat James Ryan. Celui-ci se trouve quelque part en Normandie…

« Harry Potter et la Coupe de feu », à 21h05 sur TF1

Un grand événement se profile à Poudlard : le tournoi des Trois Sorciers, dont les participants, venus de tous les pays, sont traditionnellement désignés par la Coupe de feu. À la surprise générale, la Coupe sélectionne Harry, qui n’a pourtant pas l’âge requis pour participer. Il obtient une dérogation…

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Il faut sauver le soldat Ryan », à 20h00 sur AB3 – quatre étoiles

de Steven Spielberg (1998)

La première demi-heure qui nous plonge littéralement dans l’enfer d’Omaha Beach restera dans les annales comme un modèle de réalisme et de virtuosité inégalé ! Dommage qu’entre cette entrée en matière exceptionnelle et la séquence, tout aussi fabuleuse, du combat final, on traîne un peu en chemin, avec quelques épisodes inutiles. Spielberg ne s’est d’ailleurs pas privé de piquer à gauche et à droite dans le répertoire des meilleurs films de guerre des décennies précédentes. Preuve évidemment que le gaillard est aussi un grand… cinéphile.

« Un après-midi de chien », à 21h05 sur La Trois – quatre étoiles

de Sidney Lumet (1975)

Le malheur de ce film de braquage qui, au bout du compte, se transforme en formidable drame social, est d’avoir concouru aux Oscars la même année que « Vol au-dessus d’un nid de coucou ». Il est resté comme l’un des meilleurs films de l’auteur regretté des « Douze hommes en colère », « Network » et autre « Verdict ».

« Harry Potter et la Coupe de feu », à 21h05 sur TF1 – trois étoiles

de Mike Newell (2005)

Le quatrième épisode de la saga Rowling est celui qui marque le passage de son héros à l’âge mûr. On bascule dès lors davantage dans le fantastique pur à la Edgar Allan Poe. Seul regret : ce regain d’intensité dramatique se manifeste logiquement au détriment de l’humour désormais moins présent.

« Piège à grande vitesse », à 20h00 sur Club RTL – deux étoiles

de Geoff Murphy (1995)

Le succès inattendu – et totalement mérité – de « Piège en haute mer » imposa commercialement cette suite où on retrouve Steven Seagal seul contre tous ou presque, à bord d’un train devenu fou. On ne dépasse pas vraiment le niveau d’une bonne série B.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern