«Le client»: scènes de la vie conjugale en Iran

Deux ans après Le passé qui valut un Prix d’interprétation à Bérénice Béjo, le cinéaste iranien Asghar Farhadi est attendu à Cannes avec la renommée d’un habitué des récompenses. En 2011, Une séparation avait décroché l’Ours d’or à Berlin et l’Oscar du meilleur film étranger. Et de fait, Le client se retrouve au palmarès cannois 2016 pour le Prix du scénario et le Prix d’interprétation remis à l’acteur iranien Shahab Hosseini, fidèle...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète