À la télé ce soir: «Django Unchained» ou «Parole contre parole» (vidéos)

BelgaImage
BelgaImage

Django Unchained, à 20h00 sur Club RTL

En 1858, dans le Sud des États-Unis, King Schultz, chasseur de primes, arrête un convoi d'esclaves et libère l'un d'entre eux, Django. Il pourrait être un précieux témoin pour retrouver les frères Brittle, dont la tête est mise à prix. Django les tue un peu plus tard. C'est le début d'une association...

Parole contre parole, à 21h00 sur France 2

Laura, jeune commissaire priseur à la carrière prometteuse, voit sa vie basculer le jour où elle est victime d'un viol. L'agresseur est un galeriste connu et respecté, et le viol s'est produit après une soirée arrosée. Laura sait qu'elle a peu de chances d'être crue si elle porte plainte...

Les étoiles de Dominique Deprêtre

Django Unchained, à 20h00 sur Club RTL - Quatre étoiles

de Quentin Tarantino (2012)

Hommage sans détour au western en général et à sa déviance italienne en particulier avec la chanson du « Django » original de Sergio Corbucci par Luis Bacalov et plein d’autres morceaux jadis composés par Ennio Morricone. D’où un raffinement hors pair dont les moindres détails échapperont toutefois au commun des mortels non cinéphiles.

Le passé, à 20h50 sur Arte - Trois étoiles

d’Asghar Farhadi (2013)

L’auteur iranien d’« Une séparation » débarque en France avec cet autre drame familial d’une intensité rare et d’une complexité explosive autour de la belle Bérénice Bejo et Ali Mosaffa, qui incarne son ex-mari mêlé bien malgré lui à une enquête sur un suicide pas tout à fait accompli. N’en disons pas plus. La faculté avec laquelle on nous fait voyager d’une tête à l’autre rendrait jaloux Pirandello en personne. Quant au style, on baigne dans un faux minimalisme à la Lelouch, le tape-à-l’œil en moins.

Une merveilleuse histoire du temps, à 21h00 sur France 4 - Trois étoiles

de James Marsh (2014)

Tiré du portrait dressé par la première épouse du physicien Stephen Hawking, ce biopic qui se double d’une grande histoire d’amour repose sur une qualité de reconstitution toute BBCienne dans tout ce que le label peut avoir de meilleur, et sur le jeu absolument extraordinaire d’Eddie Redmayne, le jeune acteur londonien dont on avait déjà pu apprécier le talent dans « My week with Marilyn ».

Hannibal, à 20h30 sur La Deux - Une étoile

de Ridley Scott (2000)

Beaucoup plus gore et nettement moins raffinée que « Le silence des agneaux », cette suite vaguement stylisée et surtout très commerciale des aventures du fameux cannibale relève du même contexte malsain qui transpirait du film de Jonathan Demme.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern