À la télé ce soir: «L’échange» ou «Bébé mode d’emploi» (vidéos)

Belgaimage
Belgaimage

« L’échange », à 20H35 sur La Deux

En 1928, à Los Angeles, ville gangrenée par la corruption et la violence policière, le petit Walter Collins disparaît. Quelques semaines plus tard, le responsable de l’enquête annonce à sa mère qu’on l’a retrouvé. Stupéfaite, celle-ci découvre un enfant qui n’est pas le sien sur le quai de la gare…

« Bébé mode d’emploi », à 20H00 sur AB3

Holly est une jeune femme sérieuse et romantique. Eric est tout son contraire, coureur et fantasque. Leurs meilleurs amis respectifs, Alison et Peter, leur organisent un rendez-vous qui tourne immédiatement au cauchemar. Ils espèrent ne plus jamais se revoir, mais le destin va en décider autrement…

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« L’échange », à 20H35 sur La Deux – trois étoiles

de Clint Eastwood (2008)

Sensationnelle reconstitution d’une énigme qui défraya la chronique de l’Oncle Sam à la fin des années vingt. Tout le génie du réalisateur s’y exprime dans le moindre détail, et même le jeu d’Angelina Jolie, alors mielleusement mise à toutes les sauces commerciales, s’en trouve transcendé.

« Au service secret de Sa Majesté », à 21H00 sur France 4 – trois étoiles

de Peter Hunt (1969)

Brutalement délaissé par Sean Connery, le smoking de l’agent 007 fut brièvement enfilé par l’Australien Georg Lazenby dans ce sixième opus qu’on surnomma injustement « le James Bond maudit », le seul il est vrai à faire verser d’authentiques larmes.

« French Connection 2 », à 22H35 sur Arte – trois étoiles

de John Frankenheimer (1975)

La suite de la traque du trafiquant sous les traits de Fernando Rey pour l’inspecteur Popeye. L’accent US que trimbale Gene Hackman dans la version française fut une authentique prouesse de Georges Aminel, acteur de théâtre et voix régulière de Yul Brynner, Orson Welles, Lee Marvin, James Coburn, Marlon Brando, Gregory Peck, Charlton Heston et même… Dark Vador.

« Dommage collatéral », à 20H00 sur Club RTL – une étoile

d’Andrew Davis (2002)

Débarrassé de ses anabolisants, Arnold Schwarzenegger gagne presque en crédibilité dans cet ersatz de « Rambo » anti-cartel terroristo-colombien qui n’est pas aussi sans rappeler « L’expert » également joué par son concurrent Stallone ! L’occasion, surtout, de revoir Francesca Neri, la « Michelle Pfeiffer du Trentin » révélée cinq ans plus tôt par Pedro Almodovar dans son excellent « Carne Tremula ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern