Remonté contre «Quotidien», Pascal Praud dézingue l’émission «malhonnête» de Yann Barthès (vidéo)

Capture d’écran - YouTube
Capture d’écran - YouTube

« Le plus grand donneur de leçons de la terre » : Pascal Praud et Yann Barthès ne passeront pas leurs vacances ensemble. Dans « On refait la télé », émission médias de RTL, l’animateur français s’en est pris très frontalement à l’émission de TMC « Quotidien ». Au moment de choisir entre Cyril Hanouna et Yann Barthès, Pascal Praud ne s’est ainsi pas fait prier et a opté pour le trublion de C8. Le taulier de « L’Heure des pros » s’est alors laissé aller à quelques considérations au sujet de Yann Barthès et de ses équipes, comme l’épingle 20 Minutes.

Sur le plateau de « Quotidien », on ne l’y verra jamais « parce que je pourrais imaginer qu’il me tende un piège ». En plus d’être une émission informative, le talk-show du groupe TF1 joue également la carte de l’humour parfois quelque peu moqueur. Mais ce n’est pas ce qui déplaît le plus à Pascal Praud. Ce qui a mis le feu aux poudres, c’est l’interview d’Assa Traoré, la sœur d’Adama Traoré – jeune homme tué lors d’une intervention policière – devenue militante anti-raciste :

« J’ai été très étonné qu’on ne mette pas en perspective la personne que tu reçois, ce qui est le minimum journalistique. L’interview était d’une complaisance incroyable ».

Et ce n’est pas tout. Visiblement, Pascal Praud n’apprécie pas les critiques adressées à l’encontre de son émission et faites par « Quotidien » qui n’hésite pas, régulièrement, à prendre des extraits de « L’Heure des pros » sur CNews : « Je trouve que les cibles sont toujours les mêmes, ceux qui sont épargnés sont toujours les mêmes et je trouve qu’il y a une absence de courage intellectuel qui est totale chez cette petite troupe-là. Parfois, ils ont parlé de notre émission d’une manière très malhonnête. Je suis très étonné que le groupe TF1 laisse perdurer cette émission qui me paraît de temps en temps en dehors des simples règles journalistiques ». Pascal Praud, entre les lignes, demande la suppression de l’émission de Yann Barthès. Nul doute que sa parole, face aux audiences impressionnantes réalisées par « Quotidien », ne pèsera pas bien lourd.

 
  • Le prince Laurent bientôt indemnisé

    L’obstination de Laurent devrait finir par payer. Le Prince est dans son droit. C’est au monde politique de suivre.

    Reconnu dans ses droits à cinq reprises par la justice dans son procès contre la Libye, le frère du Roi se bat depuis 2014 pour récupérer les 48 millions d’euros dus. Le dossier doit se débloquer ce vendredi 22.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Voltaire, un jeune intenable!

    Ouverture (RTBF)

    Thomas Solivérès incarne le philosophe au début de sa vie. Très tôt celui qui brigue la gloire, les femmes et l’argent bouscule les conventions, en maître de la pensée.