Julie Gayet provoque la colère des internautes en publiant une photo d’une salle de cinéma bondée

Julie Gayet provoque la colère des internautes en publiant une photo d’une salle de cinéma bondée

Ce samedi 27 juin, Julie Gayet assistait à la première du film d’Antoine Maximy « J’irai mourir dans les Carpates ». Pour immortaliser ce moment et sa joie de retrouver les salles de cinéma, l’actrice a pris la pause, avant de publier le cliché sur Instagram. « Grande émotion hier soir de retrouver une salle de cinéma pleine…  », a ainsi écrit Julie Gayet en légende de la photo, alors que les cinémas ont pu rouvrir depuis le 22 juin en France, rapporte 7sur7.

Mais comme on peut le voir sur l’image, la salle est bondée, les spectateurs ne portent pas de masque et les distances de sécurité ne sont pas respectées. C’est ce qui a provoqué la colère et l’indignation des internautes, qui l’ont fait savoir à l’actrice. Face à la polémique, la compagne de François Hollande a tenu à réagir en répondant à certains internautes.

« La salle a une capacité de 622 personnes et on était 260 avec une place vide entre chaque ‘groupe’… », « La photo peut paraître trompeuse… Nous n’étions pas collés. Seuls ceux qui étaient venus en ‘famille  », « Tout le monde avait son masque en entrant et au moment de se lever pour sortir. Il y avait obligation de se laver les mains avec du gel à l’entrée du cinéma. Toutes les salles sont désinfectées  », a ainsi expliqué Julie Gayet. Elle a également ajouté que si elle avait décidé de faire une photo de groupe, c’était pour « éviter de faire des selfies avec chaque personne ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Le nombre de permis de bâtir octroyés en Belgique pour de nouvelles constructions unifamiliales diminue progressivement. La tendance qui monte: l’habitat groupé.

    Batibouw, un vrai salon… virtuel

    Du 27 février au 7 mars, la foire du bâtiment se tient sur internet. Un vrai salon, avec des contacts avec les exposants, mais en ligne. Un thème à retenir: les logements modulables.

  • Les activités de prostitution sont interdites depuis octobre. Vont-elles reprendre le 1er mars?

    Prostituées, les oubliées du confinement

    La crise pousse des femmes à exercer leur métier dans la plus grande clandestinité. La commune de Schaerbeek demande des décisions claires au Comité de concertation.

  • La princesse Delphine s’est pliée de bonne grâce au jeu des photos témoins. Elle prend la pose ici devant le tombeau du roi Léopold Ier.

    Monarchie: Delphine dans la crypte royale

    Le 17 février, le Roi a invité sa demi-sœur à se recueillir devant les défunts de la Famille royale en l’église Notre-Dame de Laeken.