Un artiste utilise la science pour recréer les portraits de Jésus, Napoléon, Rembrandt et d’autres (photos)

Un artiste utilise la science pour recréer les portraits de Jésus, Napoléon, Rembrandt et d’autres (photos)
Captures d’écran Instagram

Qu’est-ce que cela aurait donné si la photographie avait pu immortaliser les visages des grands noms de l’histoire avant son invention au XIXe siècle ? C’est la question à laquelle un artiste-photographe néerlandais, Bas Uterwijk a voulu répondre. Alors qu’il découvre le logiciel d’intelligence artificielle Art Breeder, il se prend de passion pour ce programme qui recrée des images au réalisme saisissant en croisant différents portraits. Depuis, il publie constamment sur son compte Twitter et Instagram des portraits multiples et variés : de Jésus à Napoléon, de Rembrandt à la Statue de la Liberté.

Fidèle à l’histoire (et parfois un peu de fantaisie quand même)

Tout est parti d’une photo, celle du hors-la-loi Billy the Kid. L’image est abîmée, de telle sorte que les traits de son visage sont difficilement identifiables. Bas Uterwijk a alors l’idée de se servir d’Art Breeder pour lui redonner son apparence originelle. Le résultat est tellement époustouflant qu’il se met à multiplier les portraits depuis le début de l’année 2020.

L’algorithme s’est donc nourri de nombreux portraits pour redonner une apparence plus réaliste à l’empereur Napoléon. Pour Van Gogh, Bas Uterwijk a utilisé la seule photo connue de l’artiste, lorsque ce dernier avait 19 ans, et des peintures postérieures. Plus osé : recréer une image de Jésus, pour lequel il crée plusieurs versions, avec des cheveux plus ou moins longs notamment. « Pour l’une des images, j’ai ajouté un peu de vérité historique », explique-t-il à 20 Minutes. « Sur l’une des trois versions, Jésus a les cheveux plus courts car les historiens ne croient pas qu’à cette époque, dans la région de Galilée, en Israël, un homme ait pu avoir les cheveux si longs. […] Parfois j’essaie d’être aussi réaliste que possible et parfois j’essaie de donner une représentation de la façon dont on perçoit un personnage de l’histoire ».

Pour les curieux, Bas Uterwijk continue à recréer frénétiquement des portraits qu’il publie sur les réseaux sociaux, surtout sur Instagram. Rembrandt, les habitants du Fayoum antique, la reine Elizabeth d’Angleterre, Jeanne la Folle, la Statue de la Liberté ou encore Michel-Ange. Dernier en date : George Washington.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern