Meghan Markle laissée «sans défense» par la monarchie britannique?

Meghan Markle laissée «sans défense» par la monarchie britannique?
BelgaImage

Nouvel épisode dans la série du Megxit ! Cette fois-ci, les médias britanniques révèlent des documents déposés à la Haute Cour de Londres afin d’appuyer la défense de Meghan Markle contre le Daily Mail, accusé d’avoir révélé des informations confidentielles sur elle. Dans ceux-ci, il apparaît que la duchesse s’est estimée avoir été laissée « sans défense » face à des tabloïds agressifs envers elle. De plus, elle aurait eu pour interdiction de se défense, notamment lorsqu’elle était enceinte. Elle aurait ainsi dû suivre le bon vieux mantra de la monarchie britannique  : « Never explain, never complain » (« Jamais d'explications, jamais de plaintes »). Selon ces informations, cette période n’aurait pas été sans conséquences sur elle.

Une princesse en détresse

Comme le révèlent ces fuites, Meghan Markle serait alors « devenue l’objet d’un grand nombre d’articles faux et nuisibles dans les tabloïds, en particulier dans le [Mail on Sunday]. Comme ses amis ne l’avaient jamais vue dans un tel état avant, ils se sont inquiétés à juste titre pour sa santé, en particulier parce qu’elle était enceinte, et non protégée par l’institution et interdite de se défendre elle-même ».

Ces documents font ainsi allusion à une interview de cinq amis de Meghan Markle au magazine américain People en 2019, rappelle l’AFP. Dans cette entrevue, ceux-ci dénonçaient les pressions et les attaques visant la duchesse. Elle « était devenue l'objet d'un grand nombre d'articles faux et dommageables dans des tabloïds britanniques, particulièrement le défendeur, qui lui ont causé une immense détresse émotionnelle et altéré sa santé mentale », disaient-ils.

Ces éléments sont destinés à peser dans la contre-attaque de Meghan Markle contre des tabloïds britanniques. Le Daily Mail est particulièrement pointé du doigt pour avoir publié des extraits d’une lettre de la duchesse à son père.

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern