Meghan Markle laissée «sans défense» par la monarchie britannique?

Meghan Markle laissée «sans défense» par la monarchie britannique?
BelgaImage

Nouvel épisode dans la série du Megxit ! Cette fois-ci, les médias britanniques révèlent des documents déposés à la Haute Cour de Londres afin d’appuyer la défense de Meghan Markle contre le Daily Mail, accusé d’avoir révélé des informations confidentielles sur elle. Dans ceux-ci, il apparaît que la duchesse s’est estimée avoir été laissée « sans défense » face à des tabloïds agressifs envers elle. De plus, elle aurait eu pour interdiction de se défense, notamment lorsqu’elle était enceinte. Elle aurait ainsi dû suivre le bon vieux mantra de la monarchie britannique  : « Never explain, never complain » (« Jamais d'explications, jamais de plaintes »). Selon ces informations, cette période n’aurait pas été sans conséquences sur elle.

Une princesse en détresse

Comme le révèlent ces fuites, Meghan Markle serait alors « devenue l’objet d’un grand nombre d’articles faux et nuisibles dans les tabloïds, en particulier dans le [Mail on Sunday]. Comme ses amis ne l’avaient jamais vue dans un tel état avant, ils se sont inquiétés à juste titre pour sa santé, en particulier parce qu’elle était enceinte, et non protégée par l’institution et interdite de se défendre elle-même ».

Ces documents font ainsi allusion à une interview de cinq amis de Meghan Markle au magazine américain People en 2019, rappelle l’AFP. Dans cette entrevue, ceux-ci dénonçaient les pressions et les attaques visant la duchesse. Elle « était devenue l'objet d'un grand nombre d'articles faux et dommageables dans des tabloïds britanniques, particulièrement le défendeur, qui lui ont causé une immense détresse émotionnelle et altéré sa santé mentale », disaient-ils.

Ces éléments sont destinés à peser dans la contre-attaque de Meghan Markle contre des tabloïds britanniques. Le Daily Mail est particulièrement pointé du doigt pour avoir publié des extraits d’une lettre de la duchesse à son père.

 
  • Le prince Laurent bientôt indemnisé

    L’obstination de Laurent devrait finir par payer. Le Prince est dans son droit. C’est au monde politique de suivre.

    Reconnu dans ses droits à cinq reprises par la justice dans son procès contre la Libye, le frère du Roi se bat depuis 2014 pour récupérer les 48 millions d’euros dus. Le dossier doit se débloquer ce vendredi 22.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Voltaire, un jeune intenable!

    Ouverture (RTBF)

    Thomas Solivérès incarne le philosophe au début de sa vie. Très tôt celui qui brigue la gloire, les femmes et l’argent bouscule les conventions, en maître de la pensée.