À la télé ce soir: «De l’autre côté du périph’» ou «Le Bon, la Brute et le Truand» (vidéos)

BelgaImage
BelgaImage

De l’autre côté du périph’, à 20h25 sur RTL-TVI

Le corps de l’épouse du premier patron de France est retrouvé sans vie dans une cité de Bobigny. Deux hommes issus de mondes radicalement opposés se partagent l’enquête : Ousmane Diakhité, policier de la section financière de Bobigny, et François Monge, capitaine de la police criminelle de Paris…

Le Bon, la Brute et le Truand, à 20h45 sur La Trois

Sentenza, un tueur à gages de la pire espèce, Joe dit « Blondin » et son complice Tuco, traversent l’Ouest poussiéreux pour mettre la main sur un fabuleux trésor alors que la guerre de Sécession ravage le pays.

>Mort d’Ennio Morricone : les sept plus belles musiques du compositeur italien (vidéos)

Les trois hommes ne comptent que sur la chance, l’opportunisme et sur leurs colts…

Les étoiles de Dominique Deprêtre

Les chemins de la dignité, à 20h00 sur Club RTL – Trois étoiles

de George Tillman Jr (2000)

L’histoire vraie du premier scaphandrier noir de l’US Navy dans une Amérique des années 50 encore enfermée dans la ségrégation raciale. Belle reconstitution et superbe casting : le genre de film émouvant dont les sujets de l’Oncle Sam ont toutes les raisons d’être fiers. L’année suivante, Cuba Gooding Jr. reprendra un rôle similaire dans le « Pearl Harbor » de Michael Bay.

Woman at War, à 20h55 sur Arte – Trois étoiles

de Benedikt Erlingsson (2018)

Énergiquement mené par Halldóra Geirharðsdóttir, grande « star » du cinéma islandais, cette fable écologique originale, savoureuse et joliment stylisée détient l’é-nor-me mérite de s’en prendre aux vrais coupables de la pollution et du réchauffement climatique au niveau planétaire, à savoir les multinationales et la mondialisation, et non les vieilles voitures individuelles. Prix SACD de la Semaine de la Critique au dernier Festival de Cannes.

Le mariage de mon meilleur ami, à 20h00 sur AB3 – Deux étoiles

de Paul J. Hogan (1997)

Le duel que se livrent Cameron Diaz et Julia Roberts autour de Dermot Mulroney est assez dynamique, faute d’éviter tous les habituels poncifs du genre. C’est pourtant le trop rare Rupert Everett qui enlève finalement le morceau, au propre comme au figuré d’ailleurs…

De l’autre côté du périph’, à 20h25 sur RTL-TVI – Deux étoiles

de David Charhon (2012)

L’intenable Omar Sy et le sociétaire de la Comédie-Française Laurent Lafitte jouent les fans de grands standards relativement contemporains du polar franco-américain dans ce « buddy movie » qui ne manque ni de verbe, ni de rythme, ni de saveur, ni même d’une piquante pointe d’érotisme plus ou moins coquin. On n’atteint jamais le niveau des modèles, mais comme amende honorable est faite, on avalise avec joie.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern