Un plongeon raté depuis un toit dans une «pool party» a failli mal se finir (vidéo)

Un plongeon raté depuis un toit dans une «pool party» a failli mal se finir (vidéo)
Capture d’écran Twitter

C’est l’été, l’heure de prendre un verre dehors et de se rafraîchir. Evidemment, pour ceux qui ont la chance d’avoir une piscine, ne pas en profiter sous un soleil radieux serait presque un crime ! Mais au bout d’un moment, certains trouvent le besoin d’inventer de nouvelles façons de s’amuser dans leurs petits plans d’eau. C’est le cas de deux Américains qui n’ont trouvé rien de mieux que de monter sur le toit lors d’une « pool party » et de sauter dans le bassin à partir de là. Mais comme trop souvent, cela a failli finir par une visite à l’hôpital, voire pire.

Tout est bien qui finit bien… mais pas pour tout le monde !

Une des personnes présentes a pu filmer toute la scène. On voit ainsi que l’homme prend assez d’élan et court assez vite pour finir directement dans la piscine, mais ce n’est pas le cas de la fille qui l’accompagne. Elle saute mais atterrit à plat ventre sur le toit de l’abri situé en contrebas, provoquant un bruit assourdissant. Complètement déstabilisée, elle finit sa chute en pirouette et heureusement pour elle, cela se termine sans encombre dans la piscine, sa tête passant tout près du rebord du bassin. Selon la personne ayant retransmis la scène sur les réseaux sociaux, elle se porte bien aujourd’hui.

Cette fille a donc eu beaucoup plus de chance que lors d’autres incidents similaires qui ont lieu chaque année. Beaucoup de cas sont également reportés lors de plongeons dans les carrières, malgré les interdictions en vigueur. Cela a été le cas en mai dernier à Floreffe lorsqu’un homme venu de Flandre s’est blessé au thorax contre un rocher. Autre cas de figure : un garçon de 12 ans qui s’est fait le « coup du lapin » sur une plage de Corse et qui arrivé dans un état préoccupant à l’hôpital, étant même transféré à Nice. Enfin, il y a des décès, comme celle d’un homme qui a sauté d’un rocher à Vallon-Pont-d’Arc lors d’une descente en canoë des gorges de l’Ardèche en 2016. La même année, un autre a trouvé la mort sur une falaise du Cap Cerbère, près de la frontière franco-espagnole.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern