Grimod de La Reynière

Isopix
Isopix

Nous sommes à Paris, au début des années 1800. Les grands cuisiniers, autrefois employés chez les aristocrates et qui s’étaient retrouvés sur le pavé après la Révolution française, décident d’ouvrir leurs restaurants. Et, puisque la cuisine est un art et qu’il n’est d’art sans critique, un nom va rapidement émerger dans le monde de la gastronomie : celui de Grimod de La Reynière. Plus exactement : Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière, fils d’une famille de fermiers généraux, avocat, riche et fin bec, au moins autant doué pour manier la plume que la fourchette. On...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète