Les superhéros américains saluent la bravoure d’un petit garçon, mordu par un chien pour protéger sa sœur

Capture d’écran
Capture d’écran

« Tu es un héros. Ce que tu as fait était si courageux, si altruiste. Ta sœur est très chanceuse de t’avoir pour grand frère. Tes parents doivent être si fiers de toi (…) Nous avons besoin de gens comme toi. Je sais que la guérison peut être difficile, mais d’après ce que j’ai vu, je ne pense pas qu’il y ait grand-chose qui puisse te ralentir », a dit dans un message vidéo Chris Evans, qui incarne Captain America dans la saga Avengers dont le petit garçon est fan.

Bridger Walker, du haut de ses 6 ans, s’est dressé le 9 juillet devant un berger allemand qui allait s’en prendre à sa sœur de 4 ans. Mordu à la joue, il a été opéré en urgence par un chirurgien plastique et a reçu 90 points de suture. « Si quelqu’un devait mourir, j’ai pensé que ce devait être moi », aurait-il dit à ses parents selon ces derniers.

Son histoire est devenue virale sur les réseaux sociaux américains et de nombreuses célébrités ont répondu à l’appel lancé sur Instagram par sa tante pour des mots de réconfort. Parmi elles : Robert Downey Jr, interprète du superhéros Iron Man, qui a promis « quelque chose de spécial  » à Bridger pour son prochain anniversaire. Chris Hemsworth, qui endosse lui le costume de Thor dans plusieurs films de l’univers Marvel, a aussi salué le « courage incroyable  » du petit garçon. « Tu nous as tous impressionnés. Je sais que tu es fan des Avengers et nous serions honorés, moi et tous les autres, de te compter dans l’équipe », a-t-il lancé dans un message vidéo.

L’actrice Anne Hathaway, qui incarne Catwoman dans « The Dark Knight Rises », a également écrit sur Instagram : « Je ne suis pas un Avenger, mais je sais reconnaître un super-héros quand j’en vois un. Je ne peux qu’espérer être à moitié aussi courageuse dans ma vie que tu l’es dans la tienne. »

La rédaction avec AFP

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern