À la télé ce soir: «Max 2: un héros à la Maison Blanche» et «Les Belges, ça ose tout»

À la télé ce soir: «Max 2: un héros à la Maison Blanche» et «Les Belges, ça ose tout»
DR

« Max 2 : un héros à la Maison Blanche », 20h55 sur La Une

Le chien-militaire Max est promu à la sécurité de la Maison Blanche. Là, il sympathise avec TJ, le fils du Président. Lors d'une visite du président russe, TJ rencontre Alexandra, la fille de ce dernier. Aidés par Max, les deux enfants vont tenter d'empêcher un complot visant à assassiner leurs pères.

« Les Belges, ça ose tout », 21h45 sur La Trois

Que ce soit grâce à ses comédiens ou ses humoristes, les Belges ont aujourd'hui la cote en France. Là où, dans les années 70 et 80, ils étaient plutôt victimes d'une image caricaturale, ils sont devenus tendance. L'objectif de ce documentaire est « d'expliquer aux Français » ce qu'est vraiment un Belge, son esprit, sa façon de penser, de se comporter, ce qui le distingue radicalement du Français. Les axes étant l'humour, le cinéma, à travers quelques exemples précis, le journalisme « décalé » que pratiquent la télévision belge et quelques icônes de la chanson. Avec des interventions de Stéphane De Groodt, Alex Vizorek, Virginie Efira, Charline Vanhoenacker, Guillermo Guiz.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Les maudits », à 20h55 sur Arte - Trois étoiles

Après « La bataille du rail » et « Le père tranquille » tous deux consacrés à la Résistance, le futur auteur des « Jeux interdits », « »Plein soleil » et « Paris brûle-t-il ? » s’est lancé dans cet ambitieux procès du nazisme en milieu clos, celui d’un sous-marin emportant des fuyards de tous bords vers l’Amérique du Sud. Dans un noir et blanc teinté d’expressionnisme, une œuvre à l’esthétique certes datée, mais restée fascinante par son propos manichéen, typique des lendemains immédiats de la guerre.

« L’opération Corned-Beef », à 21h05 sur TMC– Trois étoiles

On rit beaucoup et parfois même jusqu’aux abdominaux grâce à cette comédie d’espionnage mettant déjà en scène le duo Reno-Clavier deux ans avant le triomphe des « Visiteurs » du même réalisateur. Outre les cascades automobiles plus hilarantes les unes que les autres, on redécouvre avec une certaine stupeur la Valérie Lemercier de l’époque, qui jouait systématiquement la gourde de service avec un naturel confondant. Quelle métamorphose depuis !

« Mon beau-père, mes parents et moi », à 20h00 sur Club RTL - Deux étoiles

La remise en situation est pénible, lente, mollassonne et affublée de gadgets inutiles. Mais dès qu’on débarque chez les parents Focker, le ton change radicalement. En fait, toute la réussite de cette suite –dont on craignait le pire– repose dans le choix de Dustin Hoffman et de Brabra Streisand qui éclipsent tout le reste de la distribution.

« Les mains en l’air », à 21h00 sur TV5 Monde - Deux étoiles

Amusante fable qui aborde de façon assurément originale les thèmes de l’immigration et du racisme. L’auteur connaît bien ses classiques, car on y retrouve un peu l’ambiance des « 400 coups » de François Truffaut, de « La guerre des boutons » d’Yves Robert, voire des « Disparus de Saint-Agil » de Christian-Jacque, autant de films remarquables dans la direction des jeunes pousses.

 
  • Il y a 80 ans: la Belgique occupée

    Les soldats de la Wehrmacht hissent le drapeau nazi sur le toit du château royal de Laeken.

    Après la campagne des 18 jours, notre pays est envahi par l’armée allemande. D’abord effrayée, la population se fait peu à peu à l’idée d’intégrer un Reich censé durer 1.000 ans... Et ne manquez pas la suite de notre série : le 7 octobre, la Résistance. Le 15 octobre, la Collaboration.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern