Le contrat de 100 millions€ entre Nagui et France Télévisions sème la discorde

Le contrat de 100 millions€ entre Nagui et France Télévisions sème la discorde
BelgaImage

A quel point Nagui est-il riche ? C’est apparemment une question qui intéresse au plus haut point. Déjà l’année passée, le magazine Capital avait déjà fait une première estimation. Cette fois-ci, c’est Mediapart qui s’y colle et ses informations ont le don de faire réagir. Comme le fait savoir son président Edwy Plenel sur Twitter, « le contrat qui s’achève de Nagui prévoyait pour 2017 à 2020 une rémunération de 100 millions d’euros ». Ce chiffre a néanmoins été très vite contesté du fait d’un point assez ambigu.

Un manque de précision à l’origine d’une petite zizanie

Le tweet d’Edwy Plenel avait en effet pour défaut de ne pas préciser si les 100 millions d’euros en question faisaient référence à l’argent reçu par la société de production de Nagui, Air Productions, ou par le présentateur lui-même. L’article de Mediapart déclare clairement qu’il s’agit bien du contrat entre France Télévision et Air Productions et non de la rémunération de Nagui. Pourtant, pour certaines personnalités, le mal est fait avec l’imprécision d’Edwy Plenel.

L’animateur Eric Naulleau a par exemple critiqué une titraille qui « donne ici l’impression que les 100 millions correspondent à la rémunération de Nagui, ce qui n’est bien sûr pas le cas ». « Un peu de rigueur ne nuirait pas à Mediapart, c’est la base du journalisme », conclut-il. L’ancien président d’Universal Musical France, Pascal Nègre, lui a emboité le pas : « Confondre chiffre d’affaires et rénumération de Nagui c’est inquiétant pour le chef d’entreprise que vous êtes ou malhonnête pour le journaliste intègre que vous prétendez être ».

Face à ce début de polémique, Edwy Plenel a éteint l’incendie en quatrième vitesse. « Précision : comme indiqué clairement dans l’article de Mediapart, il s’agit de la rémunération de Air Productions et non pas du salaire de l’animateur », précise-t-il quelques heures après. De son côté, France Télévisions a réagi en expliquant que la valeur du contrat était tout à fait normale : « Nagui rapportait plus d’argent qu’il n’en coûte », résumé la société en ajoutant qu’il est « particulièrement remarquable que les recettes publicitaires que génèrent ces émissions quotidiennes [de Nagui] sont supérieures à leur coût de production ».

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.