Un restaurateur transforme son lac en cave à vin

Un restaurateur transforme son lac en cave à vin
Capture d’écran Facebook

Pour innover et avoir le meilleur vin possible, les viticulteurs et restaurateurs ont toutes sortes d’idées. Mais en la matière, Sébastien Usse, responsable d’un hôtel-restaurant situé en Auvergne, a tiré son épingle du jeu. En juin 2019, celui-ci a décidé de placer des centaines de bouteilles du vin auvergnat La Légendaire non pas dans sa cave mais dans le lac de sa propriété. Un an plus tard, des plongeurs ont été récupérer bénévolement le précieux breuvage pour découvrir si l’expérience a été concluante ou pas.

Une réelle influence sur le vin

L’idée n’est pas aussi folle qu’elle peut sembler l’être. Tout a été pensé ! Le lac qui a servi à l’expérimentation est d’origine volcanique et n’a rien à envier aux traditionnelles caves à vin. Au fond du plan d’eau de neuf hectares, les bouteilles sont parfaitement stables. « À une certaine profondeur, quelle que soit la saison, la température ne varie plus, la luminosité non plus, comme dans une cave », fait savoir Sébastien Usse au journal La Montagne, en précisant que l’eau dans laquelle baignaient les bouteilles était à 7-8 °C.

Malgré tout, il régnait une certaine incertitude quant au résultat. Après avoir dû attendre quelques mois supplémentaires à cause du confinement, Sébastien Usse a donc enfin pu goûter à son breuvage. Bilan : « il y a bien une différence en bouche ainsi qu’au nez », constate-il pour le Huffington Post. « Le pinot ressort beaucoup plus sur les bouteilles immergées, le gamay s’atténuant. Le vin est un peu plus souple et facile à boire ».

« Est-il meilleur ? Je ne sais pas, le vin, c’est toujours une histoire de goût », conclut prudemment le restaurateur. Celui-ci ne compte en tout cas pas s’arrêter là et abandonner son idée novatrice. « Nous allons effectivement développer cette activité, notamment avec des baptêmes de plongées en récupérant sa propre bouteille ».

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern