Accueil Actu Télé

Pauley Perrette dénonce les propos «si racistes, misogynes et homophobes» de Mark Harmon sur les tournages de «NCIS»

Celle qui a interprété Abigail Sciuto pendant 15 ans dans la série télévisée « NCIS : enquêtes spéciales » a une nouvelle fois dénoncé le comportement de l’interprète de Gibbs, Mark Harmon.

Temps de lecture: 2 min

Depuis 2018, Pauley Perrette ne fait plus partie de l’équipe de « NCIS ». L’actrice de 51 ans, un des personnages phares de la série télévisée, avait plus tard déclaré qu’elle ne supportait plus l’ambiance du tournage car elle y avait été agressée physiquement plusieurs fois. Elle avait fini par révéler que la personne à l’origine de ces agressions n’était autre que Mark Harmon, celui qui joue le rôle de l’agent Gibbs.

Deux ans après ces révélations, Pauley Perrette a une nouvelle fois dénoncé le comportement de son ex-collègue. Le 21 juillet, après avoir lu un article de Vanity Fair sur le licenciement par CBS de Peter Lenkov pour « comportement abusif », elle a tenu à rappeler que Lenkov n’était pas le seul à se comporter de la sorte au sein de la société de médias américaine. « J’avais connaissance de ses abus depuis longtemps. Certains de ses mots étaient exactement les mêmes que ceux qui ont fait que moi et beaucoup d’autres sommes allés voir les ressources humaines de CBS, pour nous plaindre d’un autre homme », écrit Pauley Perrette sur son compte Twitter, s’attaquant clairement à Mark Harmon, « que vous soutenez toujours dans mon ancienne série », continue-t-elle.

Elle explique que lorsqu’elle est allée raconter les abus du producteur de « NCIS », qu’elle nomme « MH » (pour Mark Harmon) dans ses tweets, à CBS, on lui a demandé si elle voulait de l’argent, ce qu’elle a refusé. « Non je ne voulais pas ! Je voulais que moi et mon équipe soyons à l’abri de lui. J’aurais dû le donner à ses autres victimes », raconte encore l’actrice.

Bien décidée à lâcher tout ce qu’elle avait sur le cœur, « Abby » est allée plus loin dans son récit, pointant du doigt les propos « tellement racistes, tellement misogynes, tellement homophobes et cruels qui ont été dits sur le plateau de cette émission », dont elle n’a jamais parlé. « Et vous vous demandez tous pourquoi j’ai arrêté ? Ces producteurs sont toujours là. Tous les producteurs sont toujours là. Y compris lui », a conclu Pauley Perrette, parlant toujours de Mark Harmon, alias Gibbs.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une