Coronavirus: pour le tournage de «Mission impossible» en Norvège, Tom Cruise obtient un passe-droit

BelgaImage
BelgaImage

La Norvège a de nouveau imposé vendredi 24 juillet des restrictions sur les voyages avec l’Espagne, où l’épidémie de Covid-19 repart à la hausse, mais a exceptionnellement levé ces mêmes mesures pour le tournage de « Mission Impossible ». L’acteur casse-cou Tom Cruise et le reste du casting pourront se rendre dans le pays nordique cet automne pour filmer certaines scènes du 7e volet de cette série de films à succès, sans avoir à se soumettre à la quarantaine imposée à la plupart des voyageurs.

Le tournage « aura lieu dans un régime sanitaire strict et les membres de cette production seront maintenus à l’écart des autres lors de leur séjour en Norvège », a indiqué la ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Olaug Bollestad, lors d’une conférence de presse. « Cela signifie que tout le monde ne pourra pas voir ces beaux gosses qui vont jouer car ils seront relativement à l’écart », a-t-elle ajouté.

Quarantaine de dix jours

Le tournage du film, subventionné à près de 50 millions de couronnes (4,67 millions d’euros) par l’Institut norvégien du film, devrait avoir lieu dans le nord-ouest du royaume, connu pour ses fjords majestueux. Mme Bollestad a justifié la décision par l’importance de faire connaître « la nature, la culture et l’histoire » de la Norvège à travers le monde, déjà mis en lumière par le précédent opus, « Mission Impossible : Fallout ».

Devant le rebond de contaminations en Espagne, le gouvernement norvégien a en revanche décidé d’imposer de nouveau, à compter de minuit (22H00 GMT), une quarantaine de dix jours aux personnes en provenance ou de retour de cette destination touristique prisée des habitants du royaume scandinave. Les restrictions sont aussi de nouveau de mise avec Andorre, et elles sont maintenues pour le Portugal, le Luxembourg, la Croatie, la Roumanie et la Bulgarie.

Oslo les a toutefois levées avec la Hongrie et a porté à sept le nombre de régions suédoises, dont le comté frontalier de Värmland mais pas Stockholm, vers lesquelles les voyages ne sont plus officiellement déconseillés. La pandémie de Covid-19 est largement sous contrôle en Norvège, où seules trois personnes porteuses de la maladie étaient hospitalisées vendredi, dont une en soins intensifs. Au total, la Norvège dénombre à ce jour 9085 cas de nouveau coronavirus recensés, dont 255 mortels.

AFP

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern