À la télé ce soir: «Le fabuleux destin d’Amélie Poulain» ou la saison 1 du «Bureau des légendes» (vidéos)

BelgaImage
BelgaImage

Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, à 20h20 sur La Une

Amélie, de nature solitaire, s’est coupée du monde pour se retirer dans son univers intérieur, plein de fantaisie et de mystère. Après avoir restitué un bien égaré à son propriétaire et assisté discrètement à sa légitime émotion, elle décide de consacrer son existence au bonheur d’autrui…

Le Bureau des légendes, à 20h35 sur La Trois

Au sein de la DGSE, le BDL, Bureau des légendes, dirige à distance les clandestins, qui sont les agents les plus importants des services du renseignement français. En immersion dans des pays hostiles à la France, ils ont pour mission de trouver les personnes qui pourraient être recrutées. Cyclone, le clandestin envoyé en Algérie, s’est fait arrêter pour conduite en état d’ivresse et a disparu. Tous les membres du BDL sont mobilisés. Après avoir passé six ans à Damas, Malotru retrouve la vie parisienne. Il a beaucoup de mal à oublier Nadia, sa maîtresse syrienne. Marina, qui doit prochainement partir en Iran, rencontre Malotru au cours d’un déjeuner… La RTBF lance la première saison de la série française. Ce mardi, les téléspectateurs pourront en découvrir les deux premiers épisodes.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, à 20h20 sur La Une – Quatre étoiles

de Jean-Pierre Jeunet (2000)

Il aura fallu cet énorme triomphe populaire pour que le génie de Jeunet éclate enfin ! Le film français contemporain de tous les superlatifs par excellence, réunissant originalité du script et du ton, humour et romantisme, éclat de la mise en scène et richesse des dialogues.

Fast & Furious 7, à 20h00 sur Club RTL – Trois étoiles

de James Wan (2015)

Le décès de Paul Walker – victime d’un… accident de voiture ! – aura perturbé le tournage qui n’était pas encore tout à fait terminé. Il fallut donc modifier quelques passages et on jugea logiquement opportun de rallonger la fin en guise d’hommage. Du coup, cette exceptionnelle synthèse de tout ce qui se fait de mieux en matière d’effets spéciaux gagne en émotion, ce qui a manifestement séduit le public au vu des recettes astronomiques…

La légende de Zorro, à 20h00 sur AB3 – Deux étoiles

de Martin Campbell (2005)

Près de dix ans après « Le masque de Zorro », on retrouve le couple Banderas/Zeta Jones devant la caméra du réalisateur de « Goldeneye » et « Casino Royale ». Rien d’étonnant dès lors à ce que derrière son masque, le héros de Johnston McCulley lorgne vers le smoking de celui de Ian Fleming. Spectaculaire et enlevé.

13 Hours, à 22h25 sur Club RTL – Deux étoiles

de Michael Bay (2016)

Le père des « Transformers » a rangé au placard une bonne partie de ses effets spéciaux kitsch pour concentrer davantage son récit sur la tension psychologique à laquelle sont confrontés ses personnages. Il n’en oublie pas pour autant son style spectaculaire, surtout dans la dernière partie de cet « Alamo » contemporain.

 
  • Le tueur n’a laissé aucune chance à Xavier Baligant. «
Malchance
» ou assassinat
?

    Meurtre de Xavier Baligant: un mystérieux SMS pour résoudre ce cold case?

    Été 2011 : Xavier Baligant est tué sur une aire d’autoroute française. Depuis, les enquêteurs font chou blanc. L’avocat de la famille demande une nouvelle expertise du téléphone de la victime, le dernier message reçu pouvant être un rendez-vous avec son meurtrier.

  • Même soutenu par Barack Obama, Joe Biden n’enflamme pas les foules américaines... mais les rassure.

    Joe Biden: nouveau cap pour l’Amérique?

    En tête dans les sondages, le candidat démocrate semble bien placé à 90 jours de l’élection présidentielle du 3 novembre. Plus posé mais aussi plus fade que Donald Trump.

  • OUVERTURE 20200707 Frou-frou Seine-4853

    Christine Bravo: «Ma vie au fil de l’eau»

    Christine Bravo se raconte au fil de l’eau, à bord du « Frou-Frou », un bateau qu’elle a rénové et sur lequel elle organise des croisières thématiques. De nos envoyées spéciales à Paris, Sophie Lagesse (texte) et Ingrid Otto (photos).

Signé duBus
Signé Stéphane Bern