Aux États-Unis, deux prisonniers s’évadent depuis le douzième étage grâce à une corde de draps (vidéo)

Capture d’écran - Dailymotion
Capture d’écran - Dailymotion

Pablo Daniel Robledo et Jose Balentin Hernandez avaient un plan : fuir la prison. Pour monter leur coup, ces deux détenus d’une prison américaine de l’Oklahoma ont utilisé une technique bien connu de la fiction, à savoir assembler de nombreux draps, les jeter par la fenêtre et fuir le long du mur d’enceinte, comme l’épingle en vidéo le Huffington Post.

Sauf que les deux hommes ne se sont pas contentés des quelques mètres qui les séparaient du sol. Les prisonniers se sont évadés depuis le douzième étage du bâtiment, et le moins que l’on puisse dire c’est que ça fait plutôt haut. Résultat, Jose Balentin Hernandez s’est blessé à la jambe pendant cette évasion rocambolesque et a été arrêté. Pablo Daniel Robledo, lui, a réussi à s’enfuir et, aux dernières nouvelles, n’a toujours pas été retrouvé par les forces de l’ordre lancées à ses trousses.

 
  • Le tueur n’a laissé aucune chance à Xavier Baligant. «
Malchance
» ou assassinat
?

    Meurtre de Xavier Baligant: un mystérieux SMS pour résoudre ce cold case?

    Été 2011 : Xavier Baligant est tué sur une aire d’autoroute française. Depuis, les enquêteurs font chou blanc. L’avocat de la famille demande une nouvelle expertise du téléphone de la victime, le dernier message reçu pouvant être un rendez-vous avec son meurtrier.

  • Même soutenu par Barack Obama, Joe Biden n’enflamme pas les foules américaines... mais les rassure.

    Joe Biden: nouveau cap pour l’Amérique?

    En tête dans les sondages, le candidat démocrate semble bien placé à 90 jours de l’élection présidentielle du 3 novembre. Plus posé mais aussi plus fade que Donald Trump.

  • OUVERTURE 20200707 Frou-frou Seine-4853

    Christine Bravo: «Ma vie au fil de l’eau»

    Christine Bravo se raconte au fil de l’eau, à bord du « Frou-Frou », un bateau qu’elle a rénové et sur lequel elle organise des croisières thématiques. De nos envoyées spéciales à Paris, Sophie Lagesse (texte) et Ingrid Otto (photos).

Signé duBus
Signé Stéphane Bern