Matt Pokora invite ses collègues à réagir aux mesures du gouvernement

Matt Pokora invite ses collègues à réagir aux mesures du gouvernement
BELGAIMAGE

Matt Pokora en a gros sur la patate et il ne s’en cache pas. Hier, le chanteur réagissait à nouveau dans une story Instagram aux mesures prises par le gouvernement français pour lutter contre le coronavirus. Selon lui, ces mesures ne sont pas cohérentes et auront un impact sur son public et son équipe : « On fait comment pour savoir qui a acheté telle ou telle place, qui est en groupe, qui ne l’est pas ?! On va rechercher les gens dans la nature ?! C’est n’importe quoi… », s’est-il écrié après avoir appris que le ministère de la Culture avait décidé de ne pas interdire les concerts, mais d’obliger les organisateurs à laisser un siège d’écart entre chaque spectateur. Selon lui, la demi-mesure est inacceptable : « Je demande juste de la considération pour notre secteur d’activité. Soit c’est dangereux et on nous interdit avec un arrêté en mettant en place les aides nécessaires, soit ça n’est pas dangereux et on repart au travail avec le port du masque obligatoire dans toutes les salles. Le « dangereux à moitié » avec un siège sur deux sans nous aider, faut arrêter maintenant… »

Instagram

Interdire les rassemblements

Le chanteur précise également les difficultés auxquelles sont confrontés les travailleurs du secteur : «« Nous », c’est 1,3 million de personnes dans l’événementiel (producteurs, techniciens, musiciens, danseurs, catering, maquillage, coiffure, habillage, chauffeurs, hôtesses, sécurité, ménage, salles de spectacles, loueurs de matériel, buvettes…). En nous annonçant des mesures qu’ils savent impossibles à appliquer quand tous les billets sont vendus depuis des mois (ce fameux siège d’écart), ils se protègent. Il serait plus simple pour tout le monde d’INTERDIRE les rassemblements avec un texte officiel. Ce n’est pas à nous d’annuler », écrit-il, ajoutant que les artistes ne se battent pas pour monter sur scène coûte que coûte « comme des irresponsables », comme certains le prétendent. « Nous, nous nous débrouillerons avec les assurances et le gouvernement s’occupera des travailleurs. Sauf qu’en interdisant, ils doivent forcément débloquer un budget pour indemniser le secteur de l’événementiel et toutes ces femmes et hommes cités ci-dessus qui étaient censés bosser (et qui sont des travailleurs indépendants pour bon nombre d’entre eux…). Ce qu’ils n’ont visiblement pas les moyens de faire. Donc ils ne nous aident absolument pas… »

Instagram

La star invite ensuite ses collègues à faire part de leur ressenti : « « J’invite bon nombre de mes collègues étrangement silencieux à se manifester… Perso, je sais que je pourrai marcher la tête haute au milieu de mes équipes quand tout ça sera terminé et qu’on se retrouvera. Parce que j’ai toujours été reconnaissant envers ces milliers de personnes que j’ai croisées depuis 18 ans que je fais ce métier et qui ont fait partie de la bonne organisation sur chacun des concerts ou événements auxquels j’ai participé depuis tout ce temps. »

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern