«C’était merveilleux d’avoir de l’argent, mais j’ai tout perdu»: Ursula Corbero, Tokyo dans «La Casa de Papel», a eu du mal à gérer sa célébrité

«C’était merveilleux d’avoir de l’argent, mais j’ai tout perdu»: Ursula Corbero, Tokyo dans «La Casa de Papel», a eu du mal à gérer sa célébrité
©ZUMAPRESS

« La Casa de Papel » a été un carton dans le monde dès sa sortie sur Netflix en 2017. Le professeur, Raquel, Tokyo, Nairobi, Berlin, Rio, Denver et les autres sont rapidement devenus des stars mondiales. Et pour de jeunes acteurs, la célébrité n’est pas toujours facile à gérer, surtout parce qu’elle s’accompagne de revenus parfois impressionnants.

Pour Ursula Corbero, alias Tokyo dans la série, la popularité n’a pas eu que des effets positifs, rapporte Sud Info. Dans un entretien au magzine espagnol Yo Dona en 2017, elle a expliqué comment elle a fait face à cette soudaine célébrité. « Au début, je me sentais un peu bizarre à l’idée d’être célèbre. Je ne comprenais pas très bien ce qui m’arrivait. C’était merveilleux d’avoir de l’argent, c’est certain. Mais j’ai tout perdu », a raconté l’actrice de 31 ans, « C’est ce qui arrive quand tu es jeune et que tu n’es pas habituée. J’avais un trou dans mon portefeuille. Mon addiction, c’était la mode ». « À l’époque, je me disais : ’Je sors avec des amis de mon village et je les invite à dîner’. C’était incroyable. Je vivais à la périphérie de Madrid et quand je prenais un taxi pour me rendre dans le centre, j’en avais pour 40 euros à l’aller et au retour », a-t-elle détaillé pour le média espagnol.

Aujourd’hui cependant, la vie d’Ursula Corbero a bien changé. « Ça m’est passé », a-t-elle expliqué, « Maintenant, l’argent a une autre valeur à mes yeux. J’ai énormément changé ». Si elle en regrette en rien ces moments un peu fous de sa vie, Tokyo a trouvé de quoi calmer son rythme de vie toujours effréné : « Je fais du yoga pour m’aider à rester stable. Tout va tellement vite que j’en ai besoin. J’ai toujours été très nerveuse ».

Actuellement, Ursula Corbero est de nouveau en tournage pour la cinquième saison de « La Casa de Papel ». Ce volet sera d’ailleurs le dernier de la série, comme l’a annoncé son créateur Alex Pina au début du mois d’août.

 
  • Il y a 80 ans: la Belgique occupée

    Les soldats de la Wehrmacht hissent le drapeau nazi sur le toit du château royal de Laeken.

    Après la campagne des 18 jours, notre pays est envahi par l’armée allemande. D’abord effrayée, la population se fait peu à peu à l’idée d’intégrer un Reich censé durer 1.000 ans... Et ne manquez pas la suite de notre série : le 7 octobre, la Résistance. Le 15 octobre, la Collaboration.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern