Le Pentagone crée une unité d’étude des ovnis

BelgaImage
BelgaImage

Avec la création de la « cellule de travail sur les phénomènes aériens non identifiés », approuvée le 4 août, le ministère entend « mieux comprendre et mieux connaître la nature et l’origine » de ces phénomènes, a précisé une porte-parole du ministère américain de la Défense, Susan Gough, dans un communiqué.

>Fous d’ovnis, mais loin d’être fous : 30 ans de mystères belges

Pour les militaires américains, les « phénomènes aériens non identifiés » n’ont rien à voir avec de potentiels petits hommes verts, mais plutôt avec de très réels adversaires des États-Unis. Washington s’inquiète notamment des capacités d’espionnage de la Chine, à l’aide de drones ou autres moyens aéroportés.

>Le Pentagone déclassifie trois vidéos d’ovnis : « Ces phénomènes restent non identifiés » (vidéo)

Des vidéos qui sèment le doute

La nouvelle unité du Pentagone a pour mission de « détecter, analyser et cataloguer ces phénomènes aériens non identifiés qui pourraient représenter une menace pour la sécurité nationale des États-Unis », a précisé la porte-parole. Le Pentagone « prend très au sérieux toute incursion d’aéronefs non autorisés sur nos centres d’entraînement ou dans notre espace aérien, et examine chaque rapport » à ce sujet, a-t-elle ajouté.

>Ovnis : vers la grande révélation ?

Le Sénat américain s’était intéressé en juin aux activités du Pentagone dans ce domaine, confirmant ainsi officiellement l’existence d’un groupe de travail informel sur ce sujet, dévoilé en 2017 par le New York Times. La nouvelle unité formalise les opérations de ces militaires et permettra au Congrès de suivre leurs activités de plus près. Le Pentagone a diffusé fin avril trois vidéos prises par des pilotes de l’US Navy montrant des rencontres en vol avec ce qui semble être des ovnis. Une de ces vidéos -toutes en noir et blanc- date de novembre 2004 et les deux autres de janvier 2015.

AFP

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern