«Fourniret, la traque»: en colère, le fils du tueur en série dézingue le téléfilm de TF1

BelgaImage
BelgaImage

Depuis quelques jours, le tournage du téléfilm « Fourniret, la traque » est en cours. TF1 entend diffuser le projet réalisé par Yves Rénier, dans lequel le tueur en série serait incarné par Philippe Torreton. Le téléfilm n’est pas du goût du fils de Michel Fourniret et Monique Olivier. Parti à l’étranger pour y refaire sa vie, Selim, 32 ans, a diffusé un communiqué partagé par le journaliste Olii Porri Santoro, auteur du film « Le fils de l’ogre ». Dans ce texte, il évoque « la désagréable surprise d’apprendre la mise en chantier d’une ‘fiction’ sur l’affaire Fourniret ».

Une affaire « qui a détruit à jamais la vie d’innombrables familles, sans compte la mienne, si tant est qu’elle vaille quelque chose aux yeux de TF1 ». Selim prend également à partie Yves Rénier, qui réalise le téléfilm et qui est surtout connu pour son rôle de « Commissaire Moulin » : « De quoi vous mêlez-vous ? Dois-je vous rappeler que vous n’avez été policier que dans la série fictive ‘Commissaire Moulin’ ? Non content d’avoir déjà gobé, des années durant, les sornettes du serial-menteur Stéphane Bourgoin, qui, de son propre aveu, est un mythomane avéré, vous, monsieur Yves Rénier, vous vous êtes minablement décidé tant à poursuivre son œuvre qu’à amasser de l’argent sur le dos des enfants morts. Je déplore l’attrait morbide de la société du spectacle pour la souffrance. Votre goût du sang me révulse ».

Des mots durs, et pas seulement des mots pour celui qui demande à TF1 d’annuler ce « stupide projet » et de ne faire « aucune mention de son existence » dans le téléfilm, sous peine de subir des poursuites judiciaires de la part du fils de l’ogre des Ardennes. Par ailleurs, il estime que ce projet ne va avoir qu’un seul effet, faire plaisir au serial killer : « Connaissant Michel mieux que quiconque, sachez M. Rénier, que vous lui faites là le plus beau cadeau dont un tueur en série puisse rêver : vous allez canoniser sa fresque sanglante avec des moyens hollywoodiens ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern