Covid-19: pas touche!

BelgaImage
BelgaImage

Nous nous sommes tant aimés, tant enlacés, tant embrassés aussi et, peut-être, nous nous sommes tant contaminés. La bise connaît la crise et, avec elle, le toucher en général. En effet, la distanciation sociale et les « gestes barrières » ont largement contribué à ce que nos contacts rapprochés se voient réduits comme peau de chagrin. Et pourtant, ces dernières années, nos rituels de salutation s’étaient faits de plus en plus intimes. La bise, qu’on réservait autrefois au cercle familial et aux événements festifs, s’était depuis longtemps démocratisée, jusqu’à s’inviter sur notre...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern