En marge du coronavirus, les maisons de repos font peur

La vie a repris son cours tant bien que mal dans les maisons de repos, avec moins de pensionnaires. «
Pendant toute cette crise, les maisons de repos ont été vues comme des endroits peu rassurants. Elles continuent à faire peur, alors que tout est sous contrôle
», explique Vincent Fredericq, secrétaire général de la fédération belge des établissements.
La vie a repris son cours tant bien que mal dans les maisons de repos, avec moins de pensionnaires. « Pendant toute cette crise, les maisons de repos ont été vues comme des endroits peu rassurants. Elles continuent à faire peur, alors que tout est sous contrôle », explique Vincent Fredericq, secrétaire général de la fédération belge des établissements. - BelgaImage

C’est une image qui a marqué. En pleine crise du Covid-19, des équipes de Médecins Sans Frontières (MSF), spécialisées dans la lutte contre les épidémies en Afrique, sont venues prêter main-forte au personnel de 135 maisons de retraite belges, durement frappées par le coronavirus. La situation rencontrée par MSF était apocalyptique. Dans un rapport récent, l’organisation humanitaire relève que le personnel des maisons de repos a manqué de tout : manque d’équipements de protection, manque de matériel médical, manque de personnel et manque de formation. « Lorsque les résidents...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern