De grands cratères causés par le réchauffement climatique en Sibérie (vidéo)

De grands cratères causés par le réchauffement climatique en Sibérie (vidéo)
Capture d’écran Youtube

Imaginez une grande plaine, vide, uniquement faite d’un permafrost qui y rend la vie difficile. Et puis tout d’un coup, vous tombez sur un immense cratère de plusieurs dizaines de mètres, que ce soit en longueur ou en profondeur. C’est la surprise qu’ont pu avoir des chasseurs de rennes et des personnes en hélicoptère du côté de la Sibérie. Le phénomène est d’autant plus étrange que depuis quelques années, de plus en plus de trous du genre ont été reportés dans le nord de la Russie. En août, une nouvelle expédition en a encore découvert d’autres. Pour les scientifiques, l’hypothèse la plus probable est que cela est causé ni plus ni moins par le réchauffement climatique.

Un serpent qui se mord la queue

Selon cette théorie, c’est une particularité géologique de la Sibérie qui explique que ce phénomène soit constaté en Russie et non ailleurs. Le permafrost de la région, c’est-à-dire un sol gelé en permanence, comporte en effet des ressources en hydrates de méthane. Lorsque le climat se réchauffe, ce composé chimique change d’état en se transforme en gaz. En remontant dans les couches supérieures du permafrost, il peut s’en libérer par de lents rejets.

Mais quand les quantités de gaz sont trop importantes, la pression est telle qu’elle provoque une explosion, d’où les cratères que l’on constate aujourd’hui. La multiplication de ces trous serait donc le résultat d’une augmentation accélérée des températures et des étés caniculaires dans la région (en 2012, 2016 et 2020 notamment). Pire : le méthane participe activement au réchauffement climatique. Donc plus l’effet de serre est accentué, plus de méthane est rejeté, et on finit avec un cercle vicieux qui n’augure rien de bon pour la suite.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern