«Mais est-ce que tu es heureux?»

Marc Pasteger, rédacteur en chef du « Soir mag », avait eu la chance dès ses débuts dans le métier, d’interviewer Annie Cordy qu’il allait ensuite souvent retrouver. Quelques souvenirs parmi d’autres.

La première fois que j’ai rencontré Annie, c’était à l’Olympia. Bruno Coquatrix, le patron mythique de cette salle ne l’étant pas moins, était mort quelques semaines plus tôt. Et Paulette, sa veuve, reprenait le flambeau. Annie me l’avait présentée, insistant sur la nécessité de continuer...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern