À la télé ce soir: «Annie» et «La traversée de l’ombre»

À la télé ce soir: «Annie» et «La traversée de l’ombre»
BelgaImage

« Annie », 20h50 sur La Une

Tout a été dit sur Annie Cordy, sa fantaisie, sa générosité, son talent d'interprétation. Mais il manquait un portrait intime de l'autre Annie, celle qui redevient Léonie Cooreman quand elle sort de scène. Une Annie qui tombe le masque quand elle rejoint Mimi, sa nièce, et qu'ensemble elles reprennent la route pour rejoindre son havre de paix, sa villa « Dolly » sur les hauteurs de Cannes. Qui est vraiment cette dame de 91 ans? Où est la femme derrière l'éternelle amuseuse ? Que se cache-t-il derrière cette pudeur verrouillée ?

« La traversée de l’ombre », 20h55 sur Arte

À la fin des années 1970, le milieu psychiatrique suisse a pris du retard par rapport aux avancées réalisées dans le reste de l'Europe. C'est dans ce climat que Christa Liniger, fraîchement diplômée de l'université de Zürich, obtient son premier poste de directrice du service social d'une clinique psychiatrique rurale, où son compagnon Marc exerce en tant que médecin assistant. La jeune femme souhaite s'occuper des patients dans une structure dédiée, située à l'extérieur de l'établissement, et nourrit le fol espoir de parvenir à les aider à retrouver leur place dans la société

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« L'exorciste », à 22h55 sur La Deux - Quatre étoiles

Il est rarissime qu’un film d’horreur retienne l’attention du jury des Oscars. Celui-ci fit exception à la règle en décrochant les statuettes du meilleur scénario et du meilleur son. On aurait aussi pu récompenser Mike Oldfield dont le fameux « Tubular Bells » participe magistralement à l’ambiance unique de cet ouvrage toujours aussi glaçant d’effroi.

« Insaisissables », à 20h15 sur AB3 – Trois étoiles

Par l’auteur du « Transporteur 2 » qui semble s’être définitivement évadé de l’écurie Besson, un plaisant film d’action et de magie qui garde son secret jusqu’à la séquence finale. Mélanie Laurent et José Garcia donnent la « french touch » à une distribution de haut vol regroupant Morgan Freeman, Dave Franco, Mark Ruffalo, Woody Harrelson et… ce bon vieux Michael Caine.

« Le rythme de la vengeance », à 20h30 sur Be 1 - Deux étoiles

Blake Lively joue la Nikita de service dans cette traque au grand terrorisme international produite par EON, la société de Barbara Broccoli et Michael G. Wilson, alias celle des « James Bond ». Le jeu de piste tient globalement en haleine de même que quelques séquences d’action assez spectaculaire, au gré toutefois d’invraisemblances notoires.

« Goldeneye », à 22h00 sur AB3 - Deux étoiles

Après « Permis de tuer », il aura fallu six ans d’attente pour que les producteurs se décident à relancer la plus grande des sagas de l’histoire du cinéma. Y apparaissent pour la première fois le prédécesseur de Daniel Craig. Pierce Brosnan, et Judy Dench en « M ». La vraie animatrice de cette 17e aventure « officielle » du héros de Ian Fleming est cependant la Néerlandaise Famke Janssen, sublime en Xenia Onatopp. Vous avez dit « Top » ?

« Les profs », à 20h00 sur Club RTL - Une étoile

Adapté d’une BD d’Erroc, Pica et Mauricet, une sorte de retour des « Sous-doués » de Claude Zidi, avec des gags « énaurmes » à l’image du personnage de prof d’anglais joué par Isabelle Nanti. Le sympa PFML ne parvient pas à retrouver le rythme de son recommandable « Essaye-moi » de 2006.

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern