De star de Tik-Tok, elle devient actrice à Hollywood

De star de Tik-Tok, elle devient actrice à Hollywood
Photo News

Cela peut paraître peu sérieux que de dédier son temps à faire des vidéos sur Tik Tok. Et pourtant, cette utilisatrice du réseau social, Addison Rae, vient de montrer que cela peut amener à de véritables opportunités de carrière. Comme l’annonce le site « Variety », cette femme d’à peine 19 ans vient de décrocher un rôle de premier plan dans le remake du film « Elle est trop bien » grâce à son succès sur Tik Tok. Un choix qui s’explique pour la production.

Un rôle qui lui va comme un gant

Car si Addison Rae a été choisie, c’est bien parce qu’elle se prête parfaitement au rôle qui lui a été donné. Car elle est justement censée incarner le rôle d’une adolescente ultra populaire dans son école grâce à ses activités sur les réseaux sociaux. On peut croire que le réalisateur Mark Waters a dès lors naturellement pensé à Addison Rae pour jouer ce personnage.

Dans le scénario, elle est larguée par un jeune homme, également très en vue, ce qui lui donne une idée pour prendre sa revanche sur cet affront. Car dans la même école, il se trouve qu’elle connaît un geek, un peu seul dans son coin et, contrairement à elle, complètement dans l’ombre. Son but : le relooker et en faire le roi du bal de promo.

Cette comédie pour adolescents est en réalité la reprise d’un autre film, « Elle est trop bien », qui s’est révélé être un succès au box-office à sa sortie au début des années 2000. Voulant renouer avec cette réussite, Mark Waters a simplement voulu dépoussiérer le genre en inversant les rôles. A l’époque, le film avait rapporté plus de 100 millions de dollars. Ce remake est aussi une bonne occasion pour Addison Rae pour surfer sur sa popularité croissante. Déjà maintenant, elle a plus de 60 millions d’abonnés sur Tik Tok.

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern