Des designers créent des vêtements … qui purifient l’air !

Des designers créent des vêtements … qui purifient l’air !
Roya Aghighi

L’industrie de la mode est parmi les plus polluantes au monde, ce n’est pas nouveau. Et c’est pourquoi de plus en plus de marques de vêtements utilisent du coton biologique ou du plastique recyclé.

Mais il est possible d’aller plus loin encore pour réduire l’empreinte écologique du secteur. C’est en tout cas ce qu’ont prouvé les designers Roya Aghighi et Charlotte McCurdy en créant, chacune de leur côté, des vêtements à base d’êtres vivants.

La canado-iranienne Roya Aghighi a en effet mis au point, avec l’aide de l’Université de Colombie-Britannique (UBC) un textile appelé « Biogarmentry » qui a pour particularité d’être constitué d’algues. Ce tissu vivant et biodégradable est ainsi capable d’effectuer une photosynthèse, le processus par lequel les plantes vertes « synthétisent les matières organiques grâce à l’énergie lumineuse ne absorbant le gaz carbonique de l’air et en rejetant l’oxygène », définit 7 sur 7.

Un tissu transparent capable de purifier l’air qui l’entoure, donc.

7 sur 7 précise cependant que cette création inédite n’en soit toujours qu’au stade de prototype : « Ce sera un changement lent. Mais j’espère que ce sera un changement durable », a indiqué la designer.

« Les algues devraient être le nouveau plastique »

Charlotte McCurdy, styliste new-yorkaise, a elle aussi conçu un imperméable à base d’algues, rapporte 7 sur 7. « Les algues devraient être le nouveau plastique », a-t-elle déclaré.

Petite précision toutefois, il faudra laisser les accoutrements « Biogarmentry » se « « recharger » à la lumière du soleil et les nettoyer avec un jet d’eau », avance 7 sur 7.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Classement des hôpitaux: comment bien choisir?

    BelgaImage

    En l’absence de classement officiel, il n’est guère facile de choisir l’établissement où se faire soigner. Quelques conseils pour orienter sa décision. Un dossier réalisé par Joëlle Smets et Myriam Bru.