Petit histoire d’un grand tableau belge: autoportrait au tournesol de Van Dyck

PhotoNews
PhotoNews

Son regard est-il hautain ? Interrogateur ? Surpris ? Chacun jugera mais l’expression interpelle et appelle à plus d’observation. L’homme semble se retourner comme si on l’avait dérangé. La mèche sur le front manifeste le mouvement de tête qu’il vient de faire. Un élément de désordre dans une allure savamment apprêtée. Les cheveux sont longs, la moustache est peignée et relevée, signe formel d’élégance en ce XVIIe siècle débutant ; au quotidien, la moustache se porte tombante. Et puis l’homme est élégant, richement habillé d’un vêtement brillant de couleur rose-rouge....

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Delphine: les secrets d’une royale réconciliation

    Le Roi a invité sa demi-sœur pour un déjeuner à deux au Château de Laeken. La rencontre étant informelle, tous deux posent de manière relativement décontractée, sur fond de fleurs et d’assiettes de grand-mère.

    Le roi Philippe a invité sa demi-sœur à déjeuner à Laeken pour faire connaissance. Le lendemain, le roi Albert et la reine Paola se sont déclarés heureux de cette initiative. Décryptage d’un moment de communication d’ores et déjà historique !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern