Quinze ans après «Lolita malgré moi», le casting se retrouve en visioconférence et appelle au vote (vidéo)

Capture d’écran - Instagram
Capture d’écran - Instagram

Ils se sont remémorés le bon vieux temps, mais n’ont pas oublié les priorités du moment. Les stars hollywoodiennes qui ont joué dans le film « Lolita malgré moi », sorti dans les salles en 2005, se sont retrouvées lors d’une visioconférence encadrée par la journaliste Katie Couric et publiée sur son compte Instagram ce week-end. On retrouvait pour cette rencontre virtuelle les principales têtes d’affiche du film, comme l’épingle BFMTV  : Tina Fey, Amanda Seyfried, Lacey Chabert, Lizzy Caplan, Daniel Franzese ou encore Jonathan Bennett. Rachel McAdams, indisponible ce jour-là, avait enregistré une interview en amont. Tandis que Lindsay Lohan, actrice principale du film, était également de la partie.

Le casting est revenu sur les fous rires qui ont eu lieu lors du tournage et ont révélé quelques anecdotes croustillantes : notamment à propos des prothèses que devait porter Rachel McAdams pour jouer une soudaine prise de poids. Tina Fey, scénariste du film par ailleurs, en a profité pour demander l’avis des fans alors qu’elle prépare une adaptation filmique de la comédie musicale démarrée à Broadway en 2017 et basé sur le film culte : « J'ai vraiment hâte. Et j'ai aussi vraiment hâte d'entendre ce que nos fans en pensent, et qui ils voudraient voir dans le film. Si vous allez sur meangirlsonbroadway.com, vous pouvez proposer votre casting rêvé ».

Le casting n’a bien sûr pas manqué à son devoir citoyen. À la fin de la visioconférence, les stars de « Lolita malgré moi » ont rappelé l’importance de l’élection présidentielle américaine qui se jouera le 3 novembre prochain. Et ils ont appelé la population américaine à se rendre aux urnes afin d’élire leur nouveau chef d’État. Lacey Chabert a conclu d’un « ce serait trop Fetch » qui n’est pas sans rappeler sa réplique culte du film sorti il y a de ça déjà quinze ans et où l’on suivait les aventures de Cady Heron, une adolescente qui débarque dans un lycée de l’Illinois et qui doit faire face à une bande de filles ultra-populaires qu’elle était chargée d’infiltrer pour mieux déjouer leur suprématie. Avant d’y prendre goût...

 
  • Serge Lama tire sa révérence: «Je suis usé»

    Belgaimage

    Exclusif : le chanteur « sent » le poids de ses 55 ans de carrière. Il a dû reporter une tournée d’adieu en province à cause du Covid. Sa jambe le fait souffrir. Mais l’amour (de la chanson) reste la grande affaire de sa vie. De notre envoyé spécial à Paris !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern