L’exil doré de Juan Carlos d’Espagne

Juan Carlos et le sultan Ahmed al-Jaber, Premier ministre des Émirats Arabes Unis (en 2014).
Juan Carlos et le sultan Ahmed al-Jaber, Premier ministre des Émirats Arabes Unis (en 2014). - Isopix

Les bagages ont été faits très rapidement. Le 3 août dernier, le roi émérite Juan Carlos, au cœur d’un énorme scandale de corruption, quittait le pays par la petite porte, celle d’un aéroport de province (Vigo, en Galice). Sans tambours ni trompettes, celui qui fut en son temps le sauveur de la démocratie espagnole prenait la poudre d’escampette à bord d’un jet privé pour une destination alors inconnue. Les fins limiers n’ont pas mis longtemps à découvrir que l’ancien souverain espagnol avait trouvé refuge à Abu Dhabi, aux Émirats Arabes Unis. Il occupe une luxueuse suite d’un palais pour...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Diana: son rêve, ses amours, sa tragédie

    La princesse Diana photographiée en 1996.

    La quatrième saison de « The Crown » sera prochainement disponible. La famille Windsor va s’agrandir et accueillir un nouveau personnage : la future épouse du prince Charles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern