Delphine de Saxe-Cobourg dévoile sa nouvelle sculpture en Flandre: «Mon âme reste celle d’une artiste» (photos)

La sculpture « Ageless Love » de Delphine de Saxe-Cobourg a été dévoilée ce samedi 17 octobre dans la ville de Saint-Nicolas, en Flandre-Orientale. Il s’agit de la première apparition publique de l’artiste depuis qu’elle a reçu le titre de princesse. « Les choses vont dans la bonne direction. Mais je reste ce que je suis », assurait Delphine.

L’œuvre d’art monumentale a été réalisée en acier. Un symbole, explique l’artiste de 52 ans : « Il est difficile à briser, tout comme l’amour. Et tout comme l’amour, il vieillit aussi en beauté. Il se patine joliment, tout comme les gens se rident ». « Cette sculpture apporte un message d’amour aux personnes vulnérables, au personnel soignant, aux aidants proches, aux familles, amis et voisins. C’est la bonne sculpture au bon endroit », se réjouissait Dirk Van Den Broeck de l’initiative « Kunst in de Stad », qui vise à rapprocher l’art des citoyens dans les villes.

Delphine de Saxe-Cobourg s’est dérobée au sujet de son récent rapprochement avec la famille royale. Elle a bien lu que son père biologique, le roi Albert II, lui souhaite bonne chance, affirme-t-elle. La rencontre avec son frère, le roi Philippe, a été selon elle réconfortante. « Je me sens acceptée petit à petit », a-t-elle déclaré. « Je me sens aimée et cela va dans la bonne direction. J’espère qu’il y en aura d’autres. Mais je serai toujours Delphine », insistait-elle. Avant de conclure : « Mon âme reste celle d’une artiste ».

Belga

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.