Delphine de Saxe-Cobourg dévoile sa nouvelle sculpture en Flandre: «Mon âme reste celle d’une artiste» (photos)

La sculpture « Ageless Love » de Delphine de Saxe-Cobourg a été dévoilée ce samedi 17 octobre dans la ville de Saint-Nicolas, en Flandre-Orientale. Il s’agit de la première apparition publique de l’artiste depuis qu’elle a reçu le titre de princesse. « Les choses vont dans la bonne direction. Mais je reste ce que je suis », assurait Delphine.

L’œuvre d’art monumentale a été réalisée en acier. Un symbole, explique l’artiste de 52 ans : « Il est difficile à briser, tout comme l’amour. Et tout comme l’amour, il vieillit aussi en beauté. Il se patine joliment, tout comme les gens se rident ». « Cette sculpture apporte un message d’amour aux personnes vulnérables, au personnel soignant, aux aidants proches, aux familles, amis et voisins. C’est la bonne sculpture au bon endroit », se réjouissait Dirk Van Den Broeck de l’initiative « Kunst in de Stad », qui vise à rapprocher l’art des citoyens dans les villes.

Delphine de Saxe-Cobourg s’est dérobée au sujet de son récent rapprochement avec la famille royale. Elle a bien lu que son père biologique, le roi Albert II, lui souhaite bonne chance, affirme-t-elle. La rencontre avec son frère, le roi Philippe, a été selon elle réconfortante. « Je me sens acceptée petit à petit », a-t-elle déclaré. « Je me sens aimée et cela va dans la bonne direction. J’espère qu’il y en aura d’autres. Mais je serai toujours Delphine », insistait-elle. Avant de conclure : « Mon âme reste celle d’une artiste ».

Belga

 
  • Serge Lama tire sa révérence: «Je suis usé»

    Belgaimage

    Exclusif : le chanteur « sent » le poids de ses 55 ans de carrière. Il a dû reporter une tournée d’adieu en province à cause du Covid. Sa jambe le fait souffrir. Mais l’amour (de la chanson) reste la grande affaire de sa vie. De notre envoyé spécial à Paris !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern