Delphine de Saxe-Cobourg dévoile sa nouvelle sculpture en Flandre: «Mon âme reste celle d’une artiste» (photos)

La sculpture « Ageless Love » de Delphine de Saxe-Cobourg a été dévoilée ce samedi 17 octobre dans la ville de Saint-Nicolas, en Flandre-Orientale. Il s’agit de la première apparition publique de l’artiste depuis qu’elle a reçu le titre de princesse. « Les choses vont dans la bonne direction. Mais je reste ce que je suis », assurait Delphine.

L’œuvre d’art monumentale a été réalisée en acier. Un symbole, explique l’artiste de 52 ans : « Il est difficile à briser, tout comme l’amour. Et tout comme l’amour, il vieillit aussi en beauté. Il se patine joliment, tout comme les gens se rident ». « Cette sculpture apporte un message d’amour aux personnes vulnérables, au personnel soignant, aux aidants proches, aux familles, amis et voisins. C’est la bonne sculpture au bon endroit », se réjouissait Dirk Van Den Broeck de l’initiative « Kunst in de Stad », qui vise à rapprocher l’art des citoyens dans les villes.

Delphine de Saxe-Cobourg s’est dérobée au sujet de son récent rapprochement avec la famille royale. Elle a bien lu que son père biologique, le roi Albert II, lui souhaite bonne chance, affirme-t-elle. La rencontre avec son frère, le roi Philippe, a été selon elle réconfortante. « Je me sens acceptée petit à petit », a-t-elle déclaré. « Je me sens aimée et cela va dans la bonne direction. J’espère qu’il y en aura d’autres. Mais je serai toujours Delphine », insistait-elle. Avant de conclure : « Mon âme reste celle d’une artiste ».

Belga

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Le nombre de permis de bâtir octroyés en Belgique pour de nouvelles constructions unifamiliales diminue progressivement. La tendance qui monte: l’habitat groupé.

    Batibouw, un vrai salon… virtuel

    Du 27 février au 7 mars, la foire du bâtiment se tient sur internet. Un vrai salon, avec des contacts avec les exposants, mais en ligne. Un thème à retenir: les logements modulables.

  • Les activités de prostitution sont interdites depuis octobre. Vont-elles reprendre le 1er mars?

    Prostituées, les oubliées du confinement

    La crise pousse des femmes à exercer leur métier dans la plus grande clandestinité. La commune de Schaerbeek demande des décisions claires au Comité de concertation.

  • La princesse Delphine s’est pliée de bonne grâce au jeu des photos témoins. Elle prend la pose ici devant le tombeau du roi Léopold Ier.

    Monarchie: Delphine dans la crypte royale

    Le 17 février, le Roi a invité sa demi-sœur à se recueillir devant les défunts de la Famille royale en l’église Notre-Dame de Laeken.