Marie de Médicis, un exil belge sans le sou

Marie de Médicis, un exil belge sans le sou
BelgaImage

La veuve de Henri IV, mère de Louis XIII et ancienne Régente de France, s’est en effet mise à dos à la fois son fils et le tout-puissant cardinal de Richelieu qu’elle avait pourtant introduit à la Cour. Mise à l’écart des affaires royales, elle est assignée à résidence à Compiègne mais réussit, fin juillet 1631, à s’enfuir, sans vraiment qu’on l’en empêche, pour se rendre à Bruxelles… auprès des ennemis espagnols de la France. Elle ne sait pas, à ce moment, qu’elle ne reverra plus jamais son pays.

Heureuse de voir ainsi la Cour de France s’écharper,...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern