Surfons tranquille: gare à Emotet!

Belgaimage
Belgaimage

Notre proximité avec la France ne nous met certainement pas à l’abri. Depuis juillet dernier, l’ANSSI constate que ce cheval de Troie est très utilisé pour permettre une intrusion dans les systèmes. Tout va commencer par une technique de phishing qui va ensuite permettre de détourner la liste de discussions des mails. Si un membre du personnel tombe dans le piège, le virus va exfiltrer le contenu de certains de ses mails. Et là, les pirates qui en prennent connaissance vont pouvoir en créer qui auront la forme d’une chaîne de mails que l’employé a pu échanger avec des collègues ou des...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern