Pour une cascade du nouveau James Bond, 32.000 litres de Coca ont été déversés dans une rue d’Italie

BelgaImage
BelgaImage

À chaque problème sa solution. C’est vrai pour l’agent 007 dans les films de la saga, mais c’est aussi vrai pour les inconvénients que peuvent causer les tournages des différents opus. Dans « No Time To Die », le dernier venu des James Bond qui doit sortir à la fin du premier trimestre de 2021, les équipes ont dû rivaliser d’ingéniosité pour tourner une cascade dans les rues de la petite ville italienne de Matera.

Comme on peut le voir dans la bande-annonce du film, James Bond effectue un périlleux saut à moto. C’est bien sûr sa doublure qui s’en est chargée. Mais pour que la scène se déroule de la façon la moins dangereuse possible, le coordinateur des cascades du film a réagi en déversant des dizaines de milliers de bouteilles de Coca-Cola. Dans une interview accordée au magazine Total Film, Lee Morrison parle même de 32.000 litres de soda.

60.000 euros de soda

À Matera, les pavés sont très glissants. Le coca aurait donc permis de rendre la surface plus collante, permettant ainsi au cascadeur d’agir avec un chouïa plus de sécurité. Ce dernier devant en effet s’élancer à 100km/h sur une rampes longue de 7,5 mètres avant de s’envoler dans les airs et d’atterir sur le pavé de la ville italienne. Le coca aurait ainsi empêché le motard de glisser à la réception du saut. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la manoeuvre, certes ingénieuse, a un coût :

« J'ai dépensé près de 60.000 euros pour arroser du Coca-Cola dans tout Matera. J'asperge du Coca-Cola sur des surfaces glissantes depuis très longtemps. Cela rend les surfaces très brillantes après qu'elles ont été nettoyées ».

Le prochain « James Bond », titré « No Time To Die » ou « Mourir peut attendre » en français, doit sortir le 31 mars 2021 dans les salles obscures alors même qu’il était prévu le 8 avril 2020 puis le 11 novembre, comme l’épingle BFMTV. Le coronavirus est depuis passé par là. Toujours est-il que 60.000 euros de Coca, ce n’est pas grand chose au regard du budget total du long-métrage qui chiffre à 211 millions d’euros. Même si, il faut bien en convenir, ça fait beaucoup de sucre !

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern