À la télé ce soir: «Ocean’s 8» ou «James Bond contre Dr No» (vidéos)

DR
DR

« Ocean’s 8 », à 21h05 sur TF1

Debbie Ocean vient de purger une peine de prison et jure qu’elle va arrêter ses activités de cambrioleuse. Pendant cinq ans, elle a imaginé un plan pour subtiliser un collier estimé à 150 millions de dollars lors du Met Ball à New York. Pour réussir ce très gros coup, elle réunit une équipe d’expertes…

« James Bond contre Dr No », à 21h05 sur France 2

Un agent des services secrets britanniques a été assassiné à la Jamaïque, en compagnie de sa secrétaire. James Bond, l’agent 007, est chargé de l’enquête. Tout indique que le criminel est ce mystérieux docteur No qui a établi son quartier général dans une île où il se livre à des recherches subversives…

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Scream », à 20H15 sur PLUG RTL – quatre étoiles

de Wes Craven (1996)

Qui d’autre que l’auteur des « Griffes de la nuit » pouvait le mieux synthétiser le cinéma d’épouvante ? Disparu en 2015 à l’âge de 76 ans, le natif de Cleveland a fait de ce pilote d’une saga par ailleurs devenue culte un pur chef-d’œuvre où tout y est, même la cinéphilie et l’humour, le sommet de la jubilation étant atteint dans la fameuse « scène du téléviseur » à faire… périr de rire.

« Barry Seal : American Traffic », à 21H05 sur FRANCE 2 – trois étoiles

de Doug Liman (2017)

Incarné par un excellent Tom Cruise, ce portrait authentique d’un antihéros pur jus est au cœur d’un récit malin bâti selon le principe de la voix off et de la chronologie pure. Le ton est d’une ironie quasiment jubilatoire, dénonçant une à une toutes les méthodes d’une administration US décidément capable de tout. Une réussite à tous les niveaux.

« Le grand pardon », à 21H05 sur C8 – trois étoiles

d’Alexandre Arcady (1981)

Cet authentique « Parrain » à la française – et même à la marseillaise ! – reste sans aucun doute le chef-d’œuvre du cinéaste algérois et le plus grand rôle de son concitoyen de naissance Roger Hanin. Un récit passionnant avec des personnages hauts en couleur.

« Le fondateur », à 20H05 TIPIK – deux étoiles

de John Lee Hancock (2016)

La véritable histoire de l’expansion de la plus grande enseigne mondiale de « fast food » est enrichissante à tous les niveaux, grâce à une parfaite reconstitution de l’ambiance d’époque autour d’un Michael Keaton charismatique à souhait. Le mythe du « rêve américain » dans ce qu’il a, au fond, de plus emblématique, avec ses raccourcis, ses fastes et ses entourloupes.

« Atomic Blonde », à 23H00 sur FRANCE 2 – une étoile

de David Leitch (2017)

Charlize Theron se double de la coproductrice de ce film d’action tiré d’un roman graphique devant la caméra du coauteur de « John Wick », au service d’un script pas trop malin, multipliant les rebondissements les plus attendus. Ajoutons-y les « scènes de trop » à répétition et on atteint pratiquement le niveau des films dont Chuck Norris et Steven Seagal étaient jadis la risée.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern