À Lille, les Français se sont précipités dans les sex-shops, avant le début du confinement

Dans cet article
Belgaimage
Belgaimage

Alors que les nouvelles mesures sanitaires entreront en vigueur ce lundi 2 novembre en Belgique, de nombreux magasins ont été pris d’assaut ce week-end. Aussi bien des enseignes alimentaires, qui resteront ouvertes, que d’autres qui devront fermer leurs portes. Le but principal de cette frénésie d’achats ? Faire des stocks inutiles de divers produits, tels que du papier toilette ou des pâtes.

En France par contre, à Lille plus précisément, ce sont vers d’autres magasins que les Français se sont précipités en fin de semaine dernière, le confinement ayant été instauré à partir de vendredi. Les… sex-shops de la ville ont en effet été pris d’assaut par les clients avant leur fermeture, rapporte RTL, citant 20Minutes.

« On a cartonné . On a vu des gens arriver en courant pour acheter un truc puis repartir en courant. Je n’avais jamais vu une telle frénésie en neuf ans d’ouverture à Lille. Encore mieux qu’une braderie  », a indiqué un commerçant. Il a également expliqué le chiffre d’affaires de jeudi dernier, lendemain de l’annonce d’Emmanuel Macron, avait doublé par rapport à la normale. Et parmi les produits les plus prisés, il y avait de la lingerie, sex-toys connectés et des cosmétiques intimes. De quoi profiter pleinement du reconfinement.

À Lille, les Français se sont précipités dans les sex-shops, avant le début du confinement

Belgaimage
Belgaimage

Alors que les nouvelles mesures sanitaires entreront en vigueur ce lundi 2 novembre en Belgique, de nombreux magasins ont été pris d’assaut ce week-end. Aussi bien des enseignes alimentaires, qui resteront ouvertes, que d’autres qui devront fermer leurs portes. Le but principal de cette frénésie d’achats ? Faire des stocks inutiles de divers produits, tels que du papier toilette ou des pâtes.

En France par contre, à Lille plus précisément, ce sont vers d’autres magasins que les Français se sont précipités en fin de semaine dernière, le confinement ayant été instauré à partir de vendredi. Les… sex-shops de la ville ont en effet été pris d’assaut par les clients avant leur fermeture, rapporte RTL, citant 20Minutes.

« On a cartonné . On a vu des gens arriver en courant pour acheter un truc puis repartir en courant. Je n’avais jamais vu une telle frénésie en neuf ans d’ouverture à Lille. Encore mieux qu’une braderie  », a indiqué un commerçant. Il a également expliqué le chiffre d’affaires de jeudi dernier, lendemain de l’annonce d’Emmanuel Macron, avait doublé par rapport à la normale. Et parmi les produits les plus prisés, il y avait de la lingerie, sex-toys connectés et des cosmétiques intimes. De quoi profiter pleinement du reconfinement.

 
  • Le prince Laurent bientôt indemnisé

    L’obstination de Laurent devrait finir par payer. Le Prince est dans son droit. C’est au monde politique de suivre.

    Reconnu dans ses droits à cinq reprises par la justice dans son procès contre la Libye, le frère du Roi se bat depuis 2014 pour récupérer les 48 millions d’euros dus. Le dossier doit se débloquer ce vendredi 22.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern