Les animaux d’un zoo ont fait leurs pronostics sur la victoire de Biden ou de Trump (vidéo)

Les animaux d’un zoo ont fait leurs pronostics sur la victoire de Biden ou de Trump (vidéo)
BelgaImage

Qui sera le prochain président des Etats-Unis ? Le monde est impatient de savoir quelle sera la réponse à cette question. Si les sondages donnent un avantage important à Joe Biden, d’autres préfèrent regarder du côté du zoo russe Reyev Ruchev, à Krasnoïarsk, en plein milieu de la Sibérie. Ce parc s’est en effet spécialisé dans les prédictions sur les grands événements mondiaux, notamment les élections, en présentant des pastèques à ses animaux. Pour les élections américaines, ce n’est non pas un mais trois candidats qui ont été soumis à l’expérience.

Pas de doute pour l’ours brun

Le plus connu des animaux sélectionnés est sans doute l’ours brun Buyan. Ce dernier a donc dû choisir entre une pastèque avec la tête de Joe Biden imprimée dessus, ou celle avec Donald Trump. Le suspense n’a pas duré longtemps puisque Buyan s’est directement dirigé vers Joe Biden, en se faisant au passage un festin avec sa pastèque. Le fruit du républicain a quant à lui été tout bonnement ignoré, ce qui serait mauvais signe pour lui.

Donald Trump peut cela dit se consoler en se disant que les prédictions de Buyan sont loin d’être une science exacte. Parmi les nombreuses expériences auxquelles il a participé, Buyan s’est notamment trompé en prévoyant la victoire de la Croatie sur la France à la Coupe du Monde en 2018. Lors de la dernière élection présidentielle ukrainienne, il avait prédit la victoire de Petro Porochenko, battu finalement à plate couture par Volodymyr Zelensky.

Des tigres plus indécis

Puisque l’avis de Buyan n’est pas toujours confirmé par les faits, le zoo russe a donc aussi soumis deux tigres au test. Dans le premier cas, le tigre blanc Khan a examiné les deux fruits et finalement, c’est la pastèque de Joe Biden qui, à nouveau, est l’heureuse élue. Elle lui sert de balle alors que celle de Donald Trump reste bien à sa place.

Avec le tigre de Sibérie Bartek, cela a été plus compliqué. Il a longuement hésité entre les candidats démocrate et républicain. Finalement, alors qu’il s’appuyait sur la table où se trouvaient les fruits, c’est avec un coup de patte que la pastèque de Donald Trump est tombée par terre. Conclusion : Khana aurait choisi le président actuel. Le scrutin serait donc serré selon les tigres. A la fin du comptage des voix (des vrais électeurs cette fois-ci), les Américains sauront qui de Bartek ou de Khana avait vu juste.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern