À la télé ce soir: «Les sept mercenaires» et «Deadpool 2»

Les sept mercenaires.
Les sept mercenaires. - Capture d’écran Youtube

Les sept mercenaires, à 21h05 sur France 3

Dans l'Ouest américain, les habitants de Rose Creek vivent sous la tyrannie et le despotisme de l'homme d'affaires Bartholomew Bogue. Désespérés, les villageois font alors appel à Sam Chisolm, un redoutable chasseur de primes. Celui-ci accepte un contrat et décide de former une équipe de mercenaires...

Deadpool 2, à 20h35 sur RTL TVI

Russell, un jeune mutant, est menacé par Nathan Summers, alias Cable, un soldat extrêmement dangereux, qui a le pouvoir de voyager dans le temps. Afin de sauver l'adolescent des agissements de Cable, Deadpool va devoir constituer une équipe de jeunes mutants, la X-Force, puis l'entraîner...

Les étoiles de Dominique Deprêtre

Mademoiselle de Joncquières, à 21h05 sur La Trois - Trois étoiles

d’Emmanuel Mouret (2018)

L’auteur marseillais d’« Un baiser s’il vous plaît ! » s’attaque avec brio au répertoire du grand Diderot avec ce drame faisant curieusement songer aux « Liaisons dangereuses ». Si Edouard Baer et Cécile de France donnent le ton avec un énorme panache, la bonne surprise vient de la Bordelaise Alice Isaaz, admirable de retenue dans le rôle titulaire. César des meilleurs costumes pour Pierre-Jean Larroque.

Les sept mercenaires, à 21h05 sur France 3 - Deux étoiles

d’Antoine Fuqua (2016)

On savait l’entreprise périlleuse, tant la version de John Sturges est restée mythique, même au regard d’Akira Kurozawa, l’auteur des «<UN>Sept samouraïs<UN>» originaux<UN>! S’il y a du bricolage dans le casting, la technique est, elle, impeccable. On peut dire que ça canarde allègrement dans tous les sens.

Ma Loute, à 22h50 sur La Trois - Deux étoiles

de Bruno Dumont (2016)

Cet « Affreux, sales et méchants » en version cannibalo-nordique et… Belle-Époque démarre sur les chapeaux de roues avant de s’enliser dans les eaux marécageuses de la Côte d’Opale. Artificiellement surjouée par des non-Ch’tis, une demi-réussite.

Gunman, à 23h20 sur TMC - Deux étoiles

de Pierre Morel (2015)

Le caractère politique de cette bonne série B solidement mise en scène par l’auteur « bessonien » de « Banlieue 13 » et du premier « Taken » a convaincu Sean Penn d’accepter le rôle principal, assurément plus musclé qu’à son habitude tortueuse. Quand il ne surjoue pas, l’enfant terrible de Santa Monica reste un grand acteur. Javier Bardem fait également une apparition marquante, sous tension permanente et violence expiatoire.

Split, à 21h15 sur TMC - Une étoile

de M Night Shyamalan (2016)

Le thriller d’horreur situé entre « Incassable » apparu en 2002 et le dernier « Glass » sorti l’année dernière. Ce qui irrite d’un bout à l’autre dans cet ersatz complètement tordu de « Psychose », c’est l’accumulation des invraisemblances totales autour du héros maléfique incarné par James McAvoy.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern