L’émission culte «Y’a que la vérité qui compte» prépare son retour en télé (vidéo)

Laurent Fontaine et Pascal Bataille sur le plateau de «
Y’a que la vérité qui compte
».
Laurent Fontaine et Pascal Bataille sur le plateau de « Y’a que la vérité qui compte ». - Capture d’écran

Diffusé entre 2002 et 2006 sur TF1, le programme de Pascal Bataille et Laurent Fontaine « Y’a que la vérité qui compte », se refait depuis peu une seconde jeunesse sur les réseaux sociaux.

Le compte Facebook Imineo, diffuseur de contenus vidéos, rediffuse en effet régulièrement des extraits remontés des épisodes de l’émission, et ça cartonne. « Dès la mise en ligne en septembre, j’ai reçu des dizaines de messages par jour sur mes réseaux sociaux pour me demander des nouvelles », a expliqué Laurent Fontaine au Parisien, « Aujourd’hui, tout le monde m’en reparle, de ma boulangère à mon fils qui a 20 ans… Ça prouve que ces histoires intimes, dans lesquelles tout le monde peut se reconnaître, sont intemporelles ».

Pour rappel, le principe de « Y’a que la vérité qui compte », parfois critiqué par le passé, était de faire se rencontrer deux personnes sur le plateau, dont une ne savait pas qui l’avait fait venir dans l’émission. L’invité en question se retrouvait devant le public, face à un rideau, derrière lequel était installé son interlocuteur mystère, qui lui révélait ensuite, via écrans interposés, qui il était et pourquoi il l’avait fait venir. Pendant quatre ans, toutes sortes d’histoires ont ainsi été dévoilées devant Laurent Fontaine et Pascal Bataille, de celle d’un père ayant abandonné sa fille à celle d’une copine voulant reconquérir son ex, en passant par le frère inconnu désirant rencontrer sa sœur, entre autres.

De retour sur Facebook depuis septembre, le programme cumule donc les millions de vues. De quoi donner des envies de come-back au duo d’animateurs de l’époque, et à la société qui a racheté les images du programme, Studio 120. Au Parisien, le patron de la boîte Benoît Buia a confié son intérêt pour un retour en télé : « Compte tenu de l’engouement et de la demande des internautes, pourquoi ne pas mettre sur pied un projet ? Deux groupes de médias privés sont intéressés même si, pour l’instant, rien n’est concret ». On n’aura pas plus d’informations pour l’instant, mais Laurent Fontaine et Pascal Bataille sont visiblement partants eux aussi. « Nous en avons parlé avec Pascal », a confirmé le premier des deux, imaginant notamment « un prime time pour les 20 ans du programme ». Même son de cloche chez Pascal Bataille, qui « plaisir à réenregistrer ». « Mais, il faudra, cette fois, une vigilance accrue avec la caisse de résonance des réseaux sociaux, qui n’existaient pas à l’époque. Il faudra encore plus protéger les participants aujourd’hui », a-t-il prévenu.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Complotistes, les anti-vaccins?

    Kenzo Nera répond à nos questions sur le complotisme des anti-vaccins.

    Kenzo Nera, chercheur FNRS en psychologie sociale à l’ULB est spécialisé dans l’étude du phénomène conspirationniste.

  • spidey-1024x576

    «Spider-Man Miles Morales»: une suite réussie?

    Pour accompagner le lancement de sa nouvelle PlayStation 5, Sony a choisi de faire de la suite de son jeu « Spiderman » la star de son line-up.

  • Alexandre Dumas père ISOPIX_25705874-001

    Petites histoires du grand Dumas: premier épisode

    Le 5 décembre, il y aura 150 ans que disparaissait le père des « Trois mousquetaires ». Sélection d’une série d’anecdotes parmi les centaines ayant émaillé une vie flamboyante.

  • Lithographie de Victor Mignot datant de 1897.

    Bruxelles racontée par les affiches d’autrefois

    Eric Van den Abeele propose une superbe balade richement illustrée des hauts lieux du commerce, du divertissement, du sport et de la culture de la capitale par le prisme des publicités, placards et estampes murales qui ornaient les murs de la ville entre 1820 et 2020.