«Lockdown» élu mot de l’année du dictionnaire anglais Collins

Belgaimage
Belgaimage

« Lockdown » (confinement, en français) figure dans une liste de dix autres mots – dont plusieurs liés à la pandémie – établie par les lexicographes de Collins qui étudient l’évolution de la langue anglaise. Collins a enregistré plus de 250.000 utilisations du mot « Lockdown » en 2020, contre seulement 4.000 l’année précédente.

« La langue est le reflet du monde qui nous entoure et 2020 a été dominée par la pandémie mondiale  », a souligné Helen Newstead, consultante en contenu linguistique chez Collins, dans un communiqué. « Nous avons choisi ‘confinement’ comme mot de l’année car il résume l’expérience partagée par des milliards de personnes qui ont dû restreindre leur vie quotidienne pour contenir le virus », a-t-elle ajouté. Au Royaume-Uni, pays le plus endeuillé par la pandémie en Europe avec plus de 49.000 décès, les habitants de l’Angleterre sont à nouveau confinés depuis le 5 novembre, pour un mois, après un premier confinement décrété fin mars.

Dans la liste figurent d’autres mots associés à la pandémie comme le prévisible « coronavirus », mais aussi « social distancing » (« distanciation sociale »), « self isolate » (le fait de se placer en quarantaine si l’on a ou craint d’avoir contracté le Covid-19), « key worker » (travailleurs dont l’emploi est considéré comme essentiel pour assurer le fonctionnement de la société) et « furlough » (« chômage technique »).

Réseaux sociaux

L’abréviation « BLM » est aussi distinguée, soulignant un autre événement marquant de l’année, les manifestations du mouvement « Black Lives Matter » après le meurtre de George Floyd, Américain noir asphyxié sous le genou d’un policier blanc à Minneapolis fin mai. Les réseaux sociaux, réguliers fournisseurs de nouveaux mots, ont aussi conduit à l’inclusion des termes « TikToker » (utilisateur du réseau social prisé du jeune public TikTok) et « mukbang », un phénomène originaire de Corée du Sud qui consiste à se filmer en train de s’empiffrer, tout en interagissant avec ses abonnés sur les réseaux sociaux.

Dernier mot à figurer dans la liste, « Megxit », contraction de « Meghan » et d’« exit » (sortie), allusion au Brexit utilisée pour qualifier le retrait de la famille royale britannique du prince Harry et de son épouse Meghan, annoncé en janvier.

Belga

 
  • Céline Dion, la spirale infernale

    Le confinement pousse Céline à se recentrer sur ses deux jumeaux, Eddy et Nelson. Elle va mal, mais elle s’accroche.

    Depuis plusieurs mois, la star mondiale traverse de nombreuses épreuves : la perte de sa maman, une maladie incurable, une amitié particulière, la vente d’une maison…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern