Elle révèle aux Z’Amours le message dévoilant l’infidélité de son conjoint: «Je ne suis pas une bonne personne, votre mari non plus» (vidéo)

Elle révèle aux Z’Amours le message dévoilant l’infidélité de son conjoint: «Je ne suis pas une bonne personne, votre mari non plus» (vidéo)
France 2

C’est le concept même des Z’Amours : poser des questions intimes sur les couples. Mais évidemment, à certains moments, cela instaure une ambiance un peu particulière. Cela a été le cas ce samedi lorsque l’animateur Bruno Guillon a demandé à une participante, Audrey, de raconter quel a été le moment où son mari Florent a fait preuve d’un comportement « inadmissible ». Sans hésiter, elle parle alors de la fois où son mari l’a trompée, pendant qu’ils étaient en voyage, ce qui n’est pas sans gêner ce dernier.

Une réponse qu’il n’attendait pas

Pour commencer, Audrey explique d’abord brièvement les faits : « Il y a trois ans, quand on est partis d’Australie, il m’a trompée et je l’ai appris une fois qu’on est arrivés en France sur les réseaux sociaux ». Intrigué par cette histoire, Bruno Guillon a voulu en savoir plus et lui demande par exemple si elle avait surpris un message venu de la maîtresse éphémère de son mari. « Non, elle m’a envoyé un message », précise-t-elle, ce qui est salué comme une initiative « assez chic » par le présentateur. Quant au contenu de ce fameux message, elle a également pour mérite d’être direct : « Je ne suis pas une bonne personne et votre mari non plus », était-il écrit.

Evidemment, cela n’a pas manqué de mettre Florent mal à l’aise. Il s’empresse même de vouloir passer à autre chose en dévoilant sa pancarte, question de révéler rapidement la réponse qu’il pensait que sa femme allait donner. « Attendez Florent, ne bougez pas », interrompt alors Bruno Guillon qui a bien compris ce qu’il tentait de faire. Audrey précise ensuite qu’elle avait reçu le message en plein milieu de la nuit et qu’elle n’attendait qu’une chose : que son mari se réveille pour aborder le sujet. « Ce n’était pas le meilleur des réveils », ajoute sèchement Florent. « Mais ça va, c’est réglé », conclut Audrey en riant.

Force est de constater en tout cas que Florent ne voulait pas aborder le sujet devant le public. Sur sa pancarte, il avait en effet écrit qu’il pensait qu’Audrey allait plutôt évoquer les fois où « il la laisse gérer les enfants », ce qui aurait représenté le moment le plus « inadmissible » selon lui.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern