Juste avant la fermeture de son bar favori, un homme laisse un énorme pourboire pour le soutenir (vidéo)

Juste avant la fermeture de son bar favori, un homme laisse un énorme pourboire pour le soutenir (vidéo)
Capture d’écran Youtube

Ce dimanche 22 novembre s’annonçait comme une triste journée pour Brendan Ring, le gérant du bar Nighttown à Cleveland, dans l’Ohio. Quelques jours avant, le gouverneur de cet Etat du Mid-West américain avait appelé à la fermeture des espaces de restauration. Rien de bon n’annonçait donc pour les affaires de Brendan Ring et pour celles de ses employés. Sauf qu’un client en a décidé autrement.

Les serveurs en pleurs face à tant de générosité

L’homme en question, dans la trentaine, est venu avec sa famille dans ce bar, question de profiter ensemble de ce dernier moment avant le confinement et de faire gagner de l’argent au gérant de l’établissement. Lui a pris une bière à sept dollars (soit environ six euros). Mais au moment de payer, tout ne s’est pas passé comme Brendan Ring l’imaginait, comme il l’explique au site d’informations de Cleveland.

« Il s'est approché de moi, m'a remis son reçu de carte de crédit et a dit : "Répartissez cela parmi les serveurs". J'ai dit : "Super merci". J'ai baissé les yeux sur le chèque, mais je n'avais pas mes lunettes. J'ai dit : "Oh mon Dieu, il vient de laisser un pourboire de 300 dollars" ». Sauf qu’il ne s’agissait pas de 300 dollars. Une fois les lunettes mises, il se rend compte qu’il s’agit de 3.000 dollars, soit précisément 428 fois le prix de la bière.

Sous le choc, Brendan Ring a interpellé le généreux donateur. « Il m’a répondu : "Non, je le pensais vraiment. Assurez-vous de bien profiter, joyeux Noël, nous vous verrons à la réouverture" ». Immédiatement, plusieurs serveurs ont commencé à pleurer dans la salle, chacun ayant reçu 750 dollars (soit 630 euros). Une aide bienvenue puisqu’ils se retrouvent aujourd’hui au chômage, et ce jusqu’au moins le 1er mars. « Tout le monde cherche à saisir quelque chose qui nous donne de l'espoir ces jours-ci, et ce moment est comme une étoile brillante qui vous éclaire », conclut le gérant.

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Maltraitance des seniors: l’enquête choc sur les homes

    RTBF

    La RTBF plonge dans les coulisses des homes et en dévoile les travers : finances opaques d’un côté, maltraitance envers les personnes âgées de l’autre. Mais pour que la vie de nos aînés ne bascule pas dans la détresse, des moyens de prévention existent. À découvrir le mercredi 20 janvier à 20h20 sur La Une.