Accueil Soirmag Santé

Avec le coronavirus, les insomnies explosent

Le confinement vous fatigue, au propre comme au figuré ? Les somnologues tirent la sonnette d’alarme.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 4 min

Fatigué d’être fatigué ? La problématique n’a rien de nouveau. La fatigue était déjà une constante dans nos vies et la crise sanitaire est venue renforcer cet état de fait. Un problème que les somnologues prennent très au sérieux. D’autant qu’il touche femmes et hommes issus de toutes les couches de la population et que ce sentiment de grosse fatigue connaît, à la faveur de la pandémie, un accroissement sans précédent. Olivier Mairesse, professeur en neuroscience du comportement à la VUB et somnologue auprès du CHU Brugmann, met en garde : « Une étude réalisée à l’issue du premier confinement sur un panel de plus de 7.000 personnes avait déjà de quoi nous inquiéter. Elle montre que les plaintes concernant des problèmes d’insomnie avaient pratiquement triplé. On était passé de 7 à 8 % de prévalence à plus de 21 %. Nous travaillons actuellement à une nouvelle étude sur la deuxième vague et je crains que nous n’obtenions des chiffres comparables. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Santé

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs